Rejoignez nous !

Professionnels

La revue de presse de LOSC – RC Lens

Pierrick Moniot

Publié

le

Après leur belle victoire face au rival lensois (4-0), les Lillois ont intéressé les médias. Ces derniers se sont exprimés sur le club lillois, qu’ils ont jugé très bon et même comme un probable outsider pour la victoire en championnat. En tout cas, Lille n’a pas perdu le Nord. 

Alain Perrin : “On ressent que Lille est une vraie équipe” (Le Vrai Mag)

Anne Laure Bonnet – Julien Brun – Alain Perrin – Julien Momont – Matthieu Bodmer

Dès la fin de match, le plateau du Vrai Mag s’est penché sur le match des Dogues, qu’ils ont unanimement apprécié. Matthieu Bodmer, ancien joueur lillois, a été séduit par son ancien club : “Lille a été meilleur dans tous les compartiments du jeu. Offensivement, hormis Jonathan David, c’est tout feu tout flamme. On dirait le LOSC d’il y a deux ans avec son jeu de transition bien identifiable.” Alain Perrin, présent sur le plateau, tient à souligner la performance lilloise, qui l’amène en haut du classement. Mais selon lui, la suite pourra se révéler moins rose : “17 pts sur 7 journées c’est appréciable. Mais on est qu’en début de saison, même si l’effectif paraît étoffé, la répétition des matchs en automne/hiver avec la Coupe d’Europe pourra ralentir cette dynamique, qui est très bonne pour le moment. On ressent que c’est une vraie équipe. Lille va embêter Paris avec Rennes, et je pense Lyon va venir se greffer à eux bientôt.”

Un joueur a sauté aux yeux des experts par son aisance sur le terrain depuis le début de saison. Un état d’esprit bien visible ce soir, puisque Jonathan Bamba a été décisif trois fois (deux passes décisives, un but). Grégoire Margotton a été le premier a évoquer le sujet Bamba : “Il est cette homme, qui symbolise bien le début de saison lillois. Avec sa vitesse et sa technique, il y ajoute même les passes magnifiques“, Bixente Lizarazu, présent en tribunes commentateurs avec Grégoire Margotton poursuit : “Bamba a été excellent. Il a fait un match complet, tout comme l’ensemble de l’équipe lilloise. Ils sont vraiment en place, chaque joueur sait ce qu’il a à faire. Le système est bien rodé, on le voit bien sur le terrain.” Matthieu Bodmer évoque le natif d’Alfortville comme un leader d’attaque : “Bamba est le principal détonateur de l’attaque. Ca fait plaisir de le voir comme cela. C’est un joueur que j’apprécie, bon avec et sans ballon. Il est en pleine confiance. Alain Perrin, lui, trouve que Galtier a trouvé comment utiliser son joyau : “Le système en 4-4-2, le met en valeur. Il peut être passeur, buteur, mais il fait aussi un gros travail de replacement défensif. Christophe Galtier utilise bien les qualités de Bamba, et cela se ressent sur le terrain.”

 

Daniel Riolo : “J’ai un coup de cœur pour cette équipe de Lille” (L’After Foot)

Daniel Riolo – Frédéric Piquionne – Gilbert Brisbois

Dans l’After, Daniel Riolo a déclaré sa flamme pour le LOSC, une équipe qu’il apprécie tout particulièrement de par son jeu et dans on implication. L’éditorialiste RMC attend même le duel avec le PSG :  “J’ai un coup de cœur pour cette équipe de Lille. Je pense que c’est l’équipe de Ligue 1, qui a le jeu le plus moderne. J’aime beaucoup leur façon de jouer et je pense qu’ils vont aller jouer la première place avec Paris. En tout cas, ils en sont capables. Le favori numéro 1 pour le deuxième place c’est le LOSC, ils sont au-dessus de l’OM, Rennes ou Lyon. Ils sont meilleurs derrière surtout, la charnière, le gardien, le double-pivot, les côtés, c’est bien. Devant, ils gâchent, si ils les mettaient toutes leurs actions au fond, je me demande bien ce que cela donnerait. Ca va vite, il y’a une rapidité d’exécution, c’est frais, c’est généreux et c’est super complémentaire. Je suis pressé de les voir en Europa League.”

Son compère Frédéric Piquionne parle lui d’une démonstration à tous les niveaux : “Lille était en démonstration physique, tactique, technique. Ils ont mieux géré les émotions. Entre les deux équipes, il y a avait un gouffre. Lille a mieux géré ses émotions. J’ai beaucoup Araujo, il a encore été très bon, mais pour dire un mot de cet effectif, Jonathan Ikoné, international français, est sur le banc, je ne sais pas on se rend compte.”

 

A lire aussi :  Retour de la compétition début janvier pour les amateurs ?

Bob Tahri : “Cette large victoire a fait parler le collectif plutôt que les individualités” (L’Equipe du Soir)

Bertrand Latour – Bouabdellah Tahri – Raymond Domenech – Nabil Djellit – Pierre Maturana – Grégory Schneider – Carine Galli

Dans l’Equipe du Soir, on a commencé le débat sur la question d’une démonstration lilloise ou non. Nabil Djellit, lui a été complètement convaincu par le LOSC : “Oui, on a vu une équipe qui a maîtrisé les débats. Ils ont eu un nombre incalculable d’occasions, ils auraient dû tuer le match avant la mi-temps. Ils ont fait le break rapidement en deuxième. Lille n’a absolument pas perdu le Nord. J’ai vu une équipe avec un potentiel fantastique, qu’elle n’exploite pas encore à 100%. Lille était en roue-libre.” Raymond Domenech, est lui, un peu plus mesuré sur cette question : “Je minimise pas la qualité de cette équipe lilloise. C’est solide, ils vont vite, ils ont un banc mais aujourd’hui, il faut relativiser. Lens a joué comme d’habitude avec un pressing et une défense haute, et c’est pas le bon truc pour jouer contre Lille. Cela donne à Lille toute sa valeur et son potentiel de s’exprimer dans ce jeu-là”. Un avis partagé par Grégory Scheinder, qui a trouvé “qu’il n’y avait rien en face”.

Carine Galli, présente au stade pour la Chaine L’Equipe, n’a pas eu la moindre inquiétude pour Lille, ce soir : “A aucun moment, les Lensois n’ont su mettre en danger les Lillois. Lille a surclassé Lens du début jusqu’à la fin et même à onze contre onze. Si Lille n’est qu’à un zéro à la mi-temps, c’est juste par manque de réalisme. Il y avait une classe d’écart entre les deux équipes.” Pierre Maturana, pour compléter les derniers propos, trouve que Lille a tout fait pour passer une soirée tranquille : “Ils ont tout fait ce soir pour gagner. Ils ont été réalistes, efficaces et tranchants. C’est la plus belle équipe au niveau du jeu. Il y a moins trous d’air que des équipes comme Rennes ou Marseille.” Bouabdellah Tahri, ancien athlète français termine avec des mots justes. Cette victoire “fait parler le collectif plutôt que les individualités, et cela montre la force du LOSC.”

Dans la suite du débat, on parle même du LOSC comme un outsider pour le titre. Nabil Djellit est de cet avis : “Lille a un vrai projet de jeu, et un vrai collectif. Ce soir, encore, j’ai trouvé un match où il y a encore des axes de progression et cela prouve qu’ils sont très fort cette saison.” 

Grégory Schenider pense lui, que Lille n’a aucune chance : “Paris a de meilleurs joueurs que Lille. Je préfère Di Maria à Ikoné ou Marquinhos à Fonte, etc.. Il y a un océan entre les deux équipes.”

Bouabdellah Tahri, bien que séduit par la progression lilloise, pense que Lille peut subir de la fatigue : “Lille va jouer 6 matchs en 18 jours et trouve cela peut-être trop pour être performant sur la durée. Mais c’est important de se dire que Lille a des joueurs entrants décisifs, c’est bien pour la cohésion de groupe et cela peut leur permettre de tenir. Lille est meilleur qu’il y a deux ans. L’adaptation des nouveaux est plus rapide, avec toujours cette signature avec ce jeu de transition.” 

 

A lire aussi :  La Belgique de Maud Coutereels disputera l'Euro 2022

Giovani Castaldi : “Burak Yilmaz imprime le tempo avec sa mentalité de guerrier” (RTL Foot)

Eric Silvestro – Xavier Domergue – Giovanni Castaldi – Samuel Duhamel 

Pour RTL Foot et Xavier Domergue, Lille a réalisé une performance XXL : “Lille ne cesse d’impressionner et me fait la meilleure impression au classement derrière le Paris Saint Germain.” L’ancien journaliste de BeinSports, a poursuivi en donnant une mention spéciale à Renato Sanches : “Je suis heureux de voir Renato Sanches à ce niveau là. Il a retrouvé de l’influence sur le jeu lillois. Il a été juste, il y a l’activité, il va vite, il a du volume. Il est en grande forme et cela se voit.

Giovani Castaldi, lui, accorde son titre d’homme du match à Burak Yilmaz, avant de mettre un bémol sur la performance de Jonathan David : “Burak Yilmaz est pour moi le joueur à mettre en valeur. il marque le premier but. Il le meilleur lillois grâce à son travail de sape. Il imprime le tempo, avec sa mentalité de guerrier. Le turc diffuse cet état d’esprit à l’équipe lilloise. Mais si je devais citer un bémol, c’est Jonathan David. Il est impératif qu’il se réveille pour avoir un Lille compétitif en L1 et en Europe.”

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR