Rejoignez nous !

Professionnels

Gérard Lopez fait un point sur son projet et évoque son attachement pour le club

Rayan Bja

Publié

le

Crédit photo : Imago

A la tête du club depuis 2017, Gérard Lopez a vécu de bons moments et des plus compliqués depuis trois ans et demi, mais en gardant la même ligne de conduite quant au développement du projet. 

Comme il l’explique à L’Équipe concernant le développement du club, le luxembourgeois espère continuer à faire progresser le club dans plusieurs aspects : « On a l’envie d’être européens tous les ans. Ma grande fierté est d’avoir fait la couverture de Marca. On commence à être reconnus en Europe dans le développement des jeunes. On a une culture de jeu comme une équipe de basket qui porte vite le danger chez l’adversaire. On aurait voulu lancer des réflexions plus poussées sur le stade, mais il est vide actuellement. On a beaucoup investi sur Luchin, entre 5 à 6M€ de plus sur les six derniers mois, un remboursement de quasiment 20M€ sur la dette. L’outil est remboursé mais on continue d’y investir et de travailler sur la post-formation. Il faut deux générations pour sortir des joueurs en L1, soit cinq à sept ans. On a ouvert une académie en Chine mais on va réfléchir sur ce qui se passe dans le monde avant d’aller plus loin. Concernant la communication, on travaille sur une plus grande ouverture mais la façon dont on a été accueillis à notre arrivée a un peu échaudé tout le monde. Une méfiance s’est installée. »

Présent depuis plus de trois ans, l’homme d’affaires semble s’être attaché au club lillois : « Je suis addict. Les week-ends de sélection me posent problème. C’est comme si quelque chose me manquait. Je n’ai pas le stress d’avant-match. Je suis amoureux de mon club et j’espère y vibrer le plus longtemps possible. »

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR