Rejoignez nous !

Match

Roland, supporter lensois : « le huis-clos va en libérer certains de la pression de ce match »

Thomas Deleglise

Publié

le

Après deux semaines de trêve internationale, quoi de mieux qu’un bon derby régional : LOSC-RCL. Le Petit Lillois a été contraint d’interroger des supporters Lensois. Coup d’œil sur les avis constructifs de deux d’entre eux.

Combien de derby avez-vous vécu ? Lequel vous a le plus marqué ?

Florian : sans compter celui de ce dimanche, j’ai vécu 14 derbys dont trois au stade, en 2007 et 2009 à Bollaert-Delelis et en 2014 au Stade de France. Le plus marquant pour moi est celui de janvier 2007. J’avais bien aimé ce match, avec deux jolis buts. Michel Bastos pour l’ouverture du score et Jussiê pour l’égalisation !

Roland : je n’en ai pas vu beaucoup au stade. C’est arrivé seulement une ou deux fois. Je ne me suis pas souvent abonné… Il faut dire que je n’avais pas une famille très “foot”. Mais j’en ai vu quelques-uns à la télé ! Celui qui m’a le plus marqué est celui au Stade de France. On remonte cette année avec une équipe de bric et de broc en plein pendant l’affaire Mammadov. On a cru se maintenir ce soir où on s’arrache pour égaliser 1-1.

 

Vous serez où dimanche soir pour regarder le match ?

Florian : je serai dans mon studio et avec le couvre-feu dans la métropole, je serai seul ! Oui, je suis chez vous.

Roland : je serai chez moi, dans l’Avesnois. Je suis un peu loin maintenant pour aller voir le voir dans un bar. Avant le COVID, j’allais voir pas mal de matchs. Là, ce sera tranquillement, tout seul à la maison. Comme beaucoup de monde malheureusement.

 

Est-ce les actualités récentes peuvent influencer le déroulement du match selon vous?

Florian : je le pense, oui. Surtout au niveau de l’atmosphère. Un derby qui se déroule à huis-clos, cela enlève du charme à la rencontre et le manque d’ambiance autour du terrain poussera peut-être moins les joueurs à se donner encore plus que d’habitude, même si je pense qu’ils sont pour la plupart conscients de l’importance de ce match pour les clubs et surtout pour les supporters.

Le stade Pierre-Mauroy sera à huis-clos pour la rencontre de dimanche soir. Crédit photo : Imago

Roland : c’est sûr que ça doit faire cogiter ! Mais maintenant, on a plus de joueurs qui sont formés au cru. Je pense que le huis-clos va en libérer quelques uns de la pression de ce match. Après, les mecs sont professionnels, ils ont l’habitude de jouer une opposition de ce type. Le derby du Nord a une ambiance spéciale. Là, ça va faire bizarre de voir un match avec la bande son d’une rencontre de district.

 

Est-ce que c’est mieux pour vous de jouer dans un Pierre-Mauroy vide plutôt que plein ?

Roland : ce sera pas un désavantage. L’ambiance de Pierre-Mauroy est hostile envers les joueurs et elle aurait pu faire sortir quelques joueurs de leur match. Je pense à Cahuzac qui aurait pu se faire siffler et dégoupiller un gros tacle en prendre rouge. Là, ça va être plus dur de le faire sortir de son match.

 

« Bizarre de voir un match avec la bande son d’une rencontre de district »

 

Florian : mieux je ne pense pas. Je pense même que les joueurs auraient préféré jouer devant 1000 voire même 5000 lillois qu’avec un huis clos. Pour moi, le seul “handicap” est l’absence de parcage lensois.

 

Quelle est principale force de Lens cette année ?

Roland : ça peut paraître bateau mais je dirai le collectif. On a un groupe de 16-17 joueurs interchangeable. Il y a quelques joueurs qui sont au dessus techniquement comme Ganago et Kakuta. Franck Haise a le choix entre quatre attaquants pour deux places, et chacun à ses spécificités. Autre exemple, au poste d’arrière droit on a Michelin et Clauss, il n’y a pas de baisse de niveau en cas de remplacement. Avec la règle des cinq changements, on voit qu’il n’y a pas d’énormes différences de niveau entre les titulaires et les remplaçants.

 

« Le seul handicap est l’absence de parcage lensois »

 

Florian : Ses recrues. A part Seko Fofana qui n’a fait qu’une brève apparition à cause d’une blessure et Kalimuendo qui vient tout juste d’arriver, toutes ont apporté quelque chose en plus à cet effectif en lui permettant de se hisser au niveau de la Ligue 1.

 

Et le point faible ?

Florian : le manque d’expérience en Ligue 1 pour certains, ce qui nous coûte la défaite à Nice et le match nul à Nîmes. Malgré ce superbe début de saison il y a eu de la frustration lors de ces deux matchs. Il y a aussi eu, une tendance à prendre des buts en fin de rencontre (Bordeaux , Lorient, Nîmes). Ça ne s’est pas produit face à Saint-Etienne. A confirmer par la suite.

Roland : le manque d’efficacité devant. On se procure pas mal d’occasions à chaque match et on a du mal à les concrétiser. C’est un problème de finition.

 

Que craignez vous de l’équipe lilloise ?

Florian : c’est une belle équipe, qui jouera les premiers rôles cette saison et prétendre au podium. C’est aussi une équipe solide avec seulement deux buts encaissés sans jamais avoir été menée. Offensivement, je crains quand même le réveil de Jonathan David, car même si ces débuts n’ont pas été simples et qu’il a fait faceà certains doutes (dans la presse en tout cas, chez vous je ne sais pas), il finira bien par marquer un jour. Yilmaz est un joueur à surveiller de près également. Mais je compte sur Badé, Gradit et le remplaçant de Médina (suspendu) pour faire le boulot !

Sven Botman va disputer le premier derby de sa carrière en professionnel. Crédit photo : Imago

Roland : ça va me faire mal de le dire parce que je sais que je vais l’insulter pendant 90 minutes (il rigole). Sven Botman. C’est un monstre. Avoir cette sérénité à 19-20 ans… ça me fait ch*er qu’il ait signé chez vous ! Je pense que c’est lui qui va en mettre dimanche !

 

Vous le sentez comment match ? Si vous deviez imaginer un scénario, ça serait lequel ?

Roland : ça ne va pas être joga bonito ! Je vois un match assez haché. Avec Haise, ça presse très haut. Le match va être très engagé et ça va se jouer au milieu de terrain. Ce serait étonnant de finir à 11 contre 11, des deux côtés, ça va chatouiller les chevilles des attaquants pendant 90 minutes. Je ne vois pas non plus un gros festival offensif. Il ne faut pas oublier que ça reste une rencontre entre un club de Ligue 1 bien installé et un promu malgré le fait que les deux équipes soient en haut du classement. Je signe pour un nul, je dirai 1-1.

Florian : je le sens plutôt bien et je sais que nos joueurs donneront tout ! Même si Lille est favori sur le papier, c’est un derby et tout est possible. Je pense qu’on aura un match assez animé, alors je vois bien une ouverture du score lilloise et un retournement de situation. Victoire lensoise 2-1. C’est le scénario rêvé. Mais si on prend uniquement l’objectif de maintien pour nous hors du contexte du derby, un point ce serait un bon résultat.

 

Et en cas de défaite tu te caches pendant combien de temps ?

Florian : une semaine ! Le temps de digérer la pilule. Mais ça m’empêchera pas de vous chambrer sur la suite de la saison si besoin et surtout lors match retour à Bollaert.

Roland : bah on va pas perdre ! (il rigole). Lens va à Lille et n’a rien à perdre. Je me cacherai seulement quelques heures si on se prend 4-0. C’est facile de porter le maillot après avoir gagné le derby. La vrai classe, c’est de continuer à le porter et à assumer même quand t’as perdu.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Le LOSC doit-il prolonger José Fonte ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR