Rejoignez nous !

Professionnels

Christophe Galtier en dit plus sur la gestion de ses milieux offensifs

Ulysse Hamelin

Publié

le

Crédit photo : Imago

Si les Dogues s’apprêtent à jouer un match tous les trois jours, Christophe Galtier en dit plus sur la gestion de ses éléments offensifs, notamment en pointe et sur le côté droit.

Pour faire souffler les attaquants, le technicien lillois va utiliser Jonathan Ikoné en pointe : « L’idée d’associer Jonathan Ikoné à Burak Yilmaz me trotte dans la tête comme celle d’associer Jonathan Ikoné avec Jonathan David. On arrive dans une série de 7 matchs où on va jouer tous les trois jours. Des joueurs sont partis en sélection et derrière cette série-là, des joueurs ne seront pas au repos car ils seront en sélection. Et derrière, c’est reparti pour une série de 10 matchs. Donc c’est à partir de maintenant que l’effectif doit servir l’intérêt collectif. »

Si Jonathan Ikoné serait en pointe, cela permettrait de laisser de la place à Luiz Araujo à droite : « Luiz Araujo et Jonathan Ikoné ont beaucoup de similitudes si ce n’est que Jonathan aime bien se mettre entre les lignes alors que Luiz va préférer partir du côté pour rentrer dans l’axe et se servir de son pied gauche. Si je devais utiliser Yusuf côté droit, ce serait plus un milieu animateur à l’intérieur qu’un joueur percutant mais aussi avec un pied gauche redoutable. Et le jeune Isaac est un joueur de percussion, de profondeur et de vitesse balle au pied. »

Interrogé sur le cas de Lihadji, arrivé cet été à Lille dans le but d’avoir du temps de jeu : « C’est dur pour Isaac. C’est un jeune joueur qui arrive dans un effectif de très bonne qualité, des internationaux à son poste. Mais il est, séance après séance, très performant. Il progresse dans tous les secteurs et il aura, avec cette série de matchs, l’opportunité d’avoir de la visibilité pour pouvoir s’exprimer. »

Un casse tête pour Christophe Galtier qui va avoir besoin de tout ses joueurs pour la fin de l’année 2020 : « Quand on joue une fois par semaine, il y a une gestion humaine importante et on ne peut empêcher les états d’âme. Il faut arriver à les atténuer à travers un discours, une relation, essayer de faire comprendre les choses. Quand on arrive sur un calendrier très compact, les matchs permettront à tous de jouer. La possibilité des 5 changements doit permettre aussi à des joueurs d’avoir plus de minutes qu’auparavant et à moi d’être beaucoup plus réactif dans cette série de matchs pour, non pas équilibrer les temps de jeu, que d’autres joueurs prennent plus de temps de jeu à travers des performances car on aura besoin de tout le monde. »

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR