Rejoignez nous !

Professionnels

La réaction après OM – LOSC de Christophe Galtier

Ulysse Hamelin

Publié

le

Crédit photo : Imago

Très frustré, Christophe Galtier s’est confié sur la rencontre Marseille – Lille en conférence de presse. Le technicien lillois est revenu sur la performances des Dogues et a évoqué le but encaissé dans les derniers instants.

« Je ne vais pas m’épancher sur Marseille. Je vais parler de notre match, de notre prestation. À vrai dire, j’ai reçu toute à l’heure un message. Quelqu’un m’a écrit : ‘’Dans le football, il ne faut pas blesser l’adversaire. Il faut le tuer.’’ On n’a pas su tuer le match. On a toujours laissé en vie Marseille alors que nous avions eu beaucoup de situations. Nous avons été malheureux sur deux poteaux mais il y a eu, en face, un très bon Mandanda. On s’est créé beaucoup de situations franches et tant que vous n’avez pas mis ce deuxième but, on est pas à l’abri d’un coup de pied arrêté. Marseille est très efficace sur ces phases depuis le début de la saison. Ils égalisent sur le corner. Il y a une grande frustration, pas de la colère. Je pense que nous méritions d’avoir les trois points. Malheureusement, ce n’est pas comme ça. C’est dommage quand on connaît l’importance de certaines confrontations. On avait l’opportunité de prendre trois points et d’être en haut mais ça s’est joué sur les occasions franches que nous n’avons pas converti.

A lire aussi :  Mavuba a des regrets concernant sa fin lilloise

J’ai pris l’option de maintenir le milieu de terrain que nous avions face à Metz. Renato s’était blessé avant de partir en sélection, ça s’était un peu aggravé pendant un entraînement. On avait un principe de précaution. Évidemment, il devait être un entrant. C’est pour ça que j’ai préféré démarrer avec deux joueurs qui n’avaient aucun doute sur le plan physique. Je savais que, sur la durée, Renato ne pouvait pas tenir le match. Concernant Luiz, en dehors qu’il marque un but vainqueur face à Metz, Jorko’ s’est fait arracher deux dents mercredi, il était sous antibiotiques avec pas mal de douleurs. Il avait un dentier avec lequel il fallait qu’il s’adapte. »

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR