Rejoignez nous !

Professionnels

Lucas Chevalier : « Je ne pourrai jamais jouer pour Lens »

Pierrick Moniot

Publié

le

Crédit photo : Imago

A l’honneur dans le reportage de la “Ligue des Talents” réalisé par Téléfoot, Lucas Chevalier est revenu sur ses premiers pas sur les terrains de football et de son attachement au club lillois. 

Face caméra, le jeune gardien a tout d’abord expliqué de quelle façon il a baigné dans ce monde des gardiens : « J’étais attaquant petit. Le gardien de l’équipe de mon frère s’est blessé, je me suis porté volontaire et au début j’ai pris 2-3 pillules on va dire. Ça a vraiment été des circonstances qui ont fait que si le gardien ne s’était pas blessé, peut-être je ne serais pas là aujourd’hui. »

« Les supporteurs veulent voir des joueurs sortir du centre de formation donc si je peux le faire, je le ferais avec grand plaisir. C’est un objectif. »

Ce dernier poursuit sur sa passion qu’est le football et de sa volonté de rejoindre Lille plutôt que Lens, dès les premières catégories d’âge : « Lucas Chevalier est un jeune gardien qui adore faire du foot. Ce n’était pas son rêve, c’était vraiment un plaisir. De base c’est vraiment un gamin qui adore jouer au football et qui ne voulait pas forcément faire ce métier. Lille s’est manifesté, pas les premiers mais ils se sont manifestés et depuis mes 12-13 ans, je joue au LOSC. Les supporteurs veulent voir des joueurs sortir du centre de formation donc si je peux le faire, je le ferais avec grand plaisir. C’est un objectif. Depuis jeune j’ai toujours été pour le LOSC. Lens s’était manifesté pour me recruter mais au final j’ai choisi le LOSC car c’est le club que je préfère dans le Nord tout simplement. Je ne pourrai jamais jouer pour Lens, ce n’est pas possible. Ce n’est pas un club qui m’attire. »

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR