Rejoignez nous !

Excel Mouscron

Match nul de Mouscron et ses jeunes pousses lilloises contre Anderlecht

Louis Claerebout

Publié

le

Crédit photo : IconSport

Mouscron se déplaçait ce soir à Anderlecht pour le compte de la troisième journée de Pro League. Réduits à 10 peu avant la mi-temps, les hurlus ont (de nouveau) encaissé sur pénalty avant de gâcher la première de Vincent Kompany en tant que coach par une tête de Gnohéré.

 

Les compositions

Mouscron : Koffi ; Bocat, Agouzoul, Dabila, Ciranni ; Hocko, Onana, Bakic (Gnohéré 75′) ; Badibanga (Faraj 69′), Postolachi (Quirynen 44′), Tabekou

Anderlecht : Van Crombrugge ;Mykhaylichenko, Cobbaut, Luckassen, Murillo ; Trebel (Verschaeren 82′), Kana, Zulj, Doku, Dimata (Colassin 64′), El Hadj (Tau 55′)

 

Le match

Il y avait un changement de système pour les hurlus qui abandonnaient leur défense à 5 pour passer en 4-3-3. Mais les intentions restaient défensives, Anderlecht gardait le ballon et avait la possession. Il faudra attendre un quart d’heure pour voir les premières occasions des bruxellois. A la 21′, la frappe du remuant El Hadj passe légèrement au-dessus du but. La première tentative mouscronnoise aura lieu à la 25′, mais échoue largement au-dessus de la cage anderlechtoise. L’Excel aurait pu prendre l’avantage, mais Postolachi se loupe et Badibanga frappe en plein sur Van Crombrugge après un beau travail de Tabekou qui se joue de Cobbaut (34′). Le tournant du match aura lieu à la 39′, quand Bocat reçoit son deuxième carton jaune après avoir retenu fautivement Doku. Le latéral gauche met ses coéquipiers en difficulté alors que ceux-ci étaient en train de développer un meilleur football depuis quelques minutes. Dans le temps additionnel, Koffi s’interpose sur une frappe de Zulj.

Au retour des vestiaires, Koffi se détend et pare d’une belle claquette la tentative de Trebel. Coup de tonnerre à la 62′ : nouveau pénalty contre l’Excel, le troisième en trois match. L’arbitre estime que Dabila a été l’auteur d’une charge fautive sur Tau. Même si la faute est discutable, le pénalty est accordé et Dimata prend le gardien à contre-pieds. A la 70′, Trebel effectue un tacle sur Bakic qui aurait dû voir rouge, mais s’en tire avec une simple jaune. Les hurlus pestent sur l’arbitrage et sur le VAR, comme l’attestent les prises de paroles de Diego Lopez (directeur technique) et de Da Cruz dans l’après-match. Koffi effectue un nouvel arrêt à la 82′. Les hurlus se battent, continuent à y croire et les efforts finiront par payer : Faraj, auteur d’une bonne rentrée, centre près du poteau de corner gauche et trouve la tête de Gnohéré, qui trouve (déjà) le chemin des filets pour ses premières minutes cette saison.

 

Les notes :

Da Cruz (6) : il n’a pas hésité à changer son dispositif, et ses changements ont été payants. Mouscron est solide défensivement, et son coach ne peut rien sur le but encaissé, dû à un fait de match

Bocat (3) : Doku s’est facilement joué de lui et son exclusion pour deux bêtes fautes, à mettre sur le compte de la jeunesse, n’a pas aidé son équipe.

Koffi (7) : de nouveau élu homme du match, il a eu essentiellement des centres à intercepter en première mi-temps et s’est montré rassurant quand il le fallait

Agouzoul (6) : très bon dans les duels aériens, il doit juste soigner son jeu long. Il impressionne dans cette défense mouscronnoise

Dabila (4) : il était présent pour contrer les centres adverses, mais est l’auteur de la faute sur pénalty

Onana (6) : il a eu une bonne protection de balle et une bonne présence physique. Sa place est définitivement dans l’entrejeu, il a été le meilleur milieu de cette rencontre

Postolachi (5) : il multiplie les courses et les efforts, mais s’est loupé sur sa seule occasion. Il a été victime de l’exclusion de Bocat, puisqu’il a dû céder sa place à Quirynen

Ciranni (5) : il a parfois donné l’impression d’être mis facilement sous pression quand les anderlechtois venaient au duel

Hocko (5) : il n’a pas été très visible, il a du mal à trouver sa place dans le dispositif de Da Cruz

Bakic (5,5) : a bien dépanné en pointe durant la deuxième mi-temps où il permettait au bloc de remonter tout en conservant le ballon

Tabekou (6,5) : il a bien saisi sa chance, et ses accélérations balle au pied ont fait mal aux défenseurs adverses

Badibanga (4) : il se met plus en évidence via son travail défensif que par ses éclairs de génie, ce qui est dommage pour un ailier

Faraj (6,5) : excellente entrée au jeu, il a failli égaliser après un beau slalom dans le rectangle mauve avant de donner la passe décisive

Gnohéré (6) : il a fait ce qu’on attendait de lui sur 20 minutes, à savoir marquer le but égalisateur

Quirynen (6) : il a bien remplacé Bocat et s’est montré plus à l’aise que ce dernier face au remuant Jérémy Doku

Prochain match ce samedi à 20h45 contre le Zulte Waregem.

1 commentaire

1 commentaire

  1. Nicolas Malfait

    24 août 2020 at 12:33

    Bon point pour les hurles, mais il faudrait de l’expérience belge qui plus est pour épauler les jeunes lillois prêtés pour les guider dans un championnat difficile.

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Le LOSC doit-il prolonger José Fonte pour la saison 2023-2024 ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR