Rejoignez nous !

Match

Fabrice, supporter de Rennes : « Notre milieu Nzonzi-Camavinga est notre force principale »

Thomas Deleglise

Publié

le

Le top départ du championnat va bientôt être donné, nos Dogues affronteront le Stade Rennais. Après des mois sans compétition, qu’en est-il de la forme physique des Bretons ? Arriveront-ils à décrocher une nouvelle fois l’Europe, devant le LOSC ? Voici les avis de Fabrice, fondateur de Rouge Mémoire, et de Romain, fidèle supporter rennais depuis plus de 25 ans.

Comme il y a deux ans, le LOSC reçoit le Stade Rennais à Pierre-Mauroy lors de la première journée de Ligue 1. Est-ce que c’est une bonne chose que de commencer contre un concurrent direct à l’Europe dès le départ ?

Romain : Je pense que oui dans la mesure où Lille a pas mal remodelé son effectif et prendra, je pense, un peu de temps à se mettre en route. Rennes n’a quasiment pas changé son onze type, c’est un vrai avantage. Mais le scénario d’un match reste difficile à prévoir, Lille est un gros morceau qui jouera le haut de tableau.

Fabrice : L’an dernier, on a commencé contre Montpellier (victoire 0-1), qui est une équipe avec qui on pensait batailler jusqu’au bout. Tout de suite, on se met dans le bain et je pense que c’est important avec les matchs de Ligue des Champions qui arrivent très vite. Si on fait un résultat à Lille, ça nous donnera une énorme confiance pour la suite.

 

Le SRFC a choisi de jouer ses matchs amicaux que contre des clubs français cet été. Résultats : quatre victoires, un nul et une défaite, est-ce que Rennes est prêt tactiquement et physiquement pour ce début de championnat ?

Fabrice : En fait, ce sont des clubs qui étaient dans le secteur comme Lorient ou Brest ou des clubs qui étaient en stage pas très loin comme Châteauroux et Saint-Etienne, afin de réduire les risques sanitaires. C’est rare de faire une prépa aussi satisfaisante. Nous avons eu l’habitude de perdre beaucoup de matchs d’avant-saison et je crois que c’est une première d’avoir un taux de victoire aussi haut (66%) depuis ces 20 dernières années. Ça n’indique en rien de ce que l’on fera en championnat, mais je pense qu’on est en place.

Romain : Physiquement, l’équipe m’a paru assez affûtée en préparation. Après, on ne peut pas être à 100℅ sur un premier match de Ligue 1 avec l’intensité qui va avec. Les matchs amicaux ne remplacent pas la compétition. Tactiquement, on semble avoir légèrement modifié le système avec un passage en 4-3-3 qui marque, je pense, une volonté de maîtriser plus le jeu. Cela peut prendre du temps avant d’être bien huilé, mais ça devrait être cohérent samedi.

A lire aussi :  Élisez le but du mois de septembre 2020

 

« Le premier des mercatos était de garder l’effectif de la saison passée »

 

Le mercato de Rennes est-il réussi pour le moment ?

Romain : On a fait très peu d’opérations pour l’instant. La volonté du club est de conserver un maximum l’effectif de la saison dernière. De ce point de vue, c’est une réussite. Je suis plutôt emballé par les profils de Terrier et Aguerd, mais il nous manque deux gros joueurs en défense centrale et devant pour bonifier tout ça.

Fabrice : Ca va encore bouger. Déjà, le premier des mercatos était de garder l’effectif de la saison passée. Steven Nzonzi est notre première recrue même s’il avait déjà joué 7-8 matchs avant la coupure (son contrat se prolongeait d’un an si Rennes finissait sur le podium). Sur ce peu de matchs joués, on a vu qu’il donnait une autre dimension à cette équipe. Ensuite, il y a eu Martin Terrier, une recrue dont tout le monde est content puisqu’il a marqué 3 buts en match de préparation. Il y a eu les départs de Morel et Gnagnon, pour une arrivée en défense : celle d’Aguerd, en provenance de Dijon. Il en faudrait un deuxième. On piste également des attaquants pour remplacer Siebatcheu, mis à l’écart par le club.

Martin Terrier, transféré à Rennes au début de l’été, retrouvera son club formateur dès la première journée de championnat – Crédit photo : IconSport

 

Quel est le point fort de cette équipe rennaise ?

Romain : Je dirais le milieu de terrain. C’est ce qui se fait de mieux en Ligue 1, même si Camavinga a eu quelques pépins physiques. Aussi, la vitesse et la qualité de nos latéraux.

Fabrice : Nos latéraux Maouassa et Traoré qui se transforment en ailier en phase offensive et surtout notre milieu N’zonzi-Camavinga. C’est notre force principale.

 

« La charnière Da Silva-Aguerd n’a joué qu’une seule fois ensemble en préparation »

 

Et son point faible ?

A lire aussi :  Élisez le but du mois de septembre 2020

Fabrice : Parler de point faible, c’est peut-être un peu fort. Ce sont plutôt des interrogations. La charnière Da Silva-Aguerd n’a joué qu’une seule fois ensemble en préparation. Pour la suite, cette défense semble trop légère. Pour la Ligue 1, ça peut passer mais pour les compétitions qui arrivent derrière, il faudra un joueur de plus derrière avec de la bouteille.

Romain : La défense centrale qui n’est pas encore stabilisée est le principal point faible. Peut être aussi un manque de profondeur sur les ailes même si Raphinha fait le boulot.

 

De qui le LOSC doit se méfier ?

Romain : Je ne vois pas un joueur en particulier. Il n’y a pas un joueur qui se dégage à Rennes. C’est vraiment le collectif et l’état d’esprit qui prime. Le LOSC devrait peut-être se méfier du coup de patte de Terrier qui est fin techniquement et précis devant le but.

Fabrice : Le plus déroutant est Raphinha. Il n’a pas encore acquis la régularité nécessaire, mais s’il l’avait, il serait sûrement déjà ailleurs. C’est un joueur qui peut transformer un match par ses dribbles, ses centres et ses inspirations. Je pense que c’est le joueur le plus dangereux. Mais avec lui, on ne sait pas trop s’il va être dans la même lignée que le match précédent, c’est son gros problème.

Raphina durant Nimes – Rennes en janvier 2020 – Photo by Alexandre Dimou pour Icon Sport

 

Le LOSC et Rennes avaient terminé au coude-à-coude la saison dernière, est-ce que tu vois Rennes passer une nouvelle fois devant le LOSC cette année ?

Fabrice : Je pense que ça va être aussi serré. Je ne vois pas Rennes distancer le LOSC comme je ne vois pas le LOSC distancer Rennes. Les deux équipes finiront sûrement dans les mêmes eaux. En temps que supporter, on va dire qu’on sera devant !

Romain : L’ambition est de finir européen, de pérenniser le club dans le haut de tableau. Je pense que ça sera serré entre les deux clubs qui sont d’un niveau similaire. Je vois Lille devant malgré tout, car ils ont un peu plus de potentiel offensif. Rennes va perdre de l’énergie avec la LDC.

 

Pour finir, un pronostique pour la rencontre ?

Romain : 1-1. Ouverture du score de Lille avec David et égalisation de Terrier !

Fabrice : L’attaque est encore perfectible et la défense n’est pas encore en place donc je vois un match nul mais avec des buts. 1-1 ou 2-2.

1 commentaire

1 commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR