Professionnels

Les matchs amicaux du LOSC depuis 2005

Publié

le

Crédit photo : IconSport

Chaque été, depuis plusieurs années, le club programme plusieurs matchs amicaux afin de préparer l’équipe pour la saison. Présentation et bilan de tous ces matchs depuis 2005.

Combien d’amicaux par saison ?

En quinze saisons, le LOSC a quasiment disputé une centaine de matchs amicaux (95). En général, le club dispute autour de six matchs durant l’été. En fonction des échéances européennes (tours préliminaires ou barrages), le staff choisit parfois d’en disputer moins, car le retour à la compétition est plus rapide.

Par ailleurs, lorsque la saison est moins chargée (absence de coupe d’Europe, trêves internationales…), l’entraineur peut avoir recours aux confrontations amicales en pleine saison (ce fut le cas en 2007/08 ou en 2018/19) pour maintenir son groupe à niveau.

 

Les adversaires ?

Depuis une quinzaine d’années, les plus grandes équipes européennes, ont développé le phénomène de tournée mondiale. Les clubs habitués à se disputer le titre en Champions League, se retrouvent désormais en Asie, aux États-Unis ou en Océanie, pour se tester avant la saison… tout en espérant accroitre les recettes. Certains billets dépassent les 1000€ pour ces rencontres de gala “exportées”.

Des tournois d’exhibition (Emirates Cup, International Champions Cup…) se sont créés et deviennent un passage obligé pour ces clubs, en quête continuelle de nouveaux sponsors et de supporters à travers le monde. On a par exemple vu un Classico (Real-Barça), pourtant censé être un sommet de rivalité… se dérouler “en amical” à Miami en 2017.

Le LOSC n’a pas encore la renommée suffisante pour être invité à ce type de manifestation. La préparation des Dogues reste donc plus classique, et s’axe davantage sur le sportif que sur le marketing. Les Lillois se contentent d’adversaires locaux, et ont notamment joué 70% des amicaux contre des clubs français ou belges, sur la période.

Depuis l’arrivée de Gerard Lopez, on note tout de même plusieurs changements :

  • Les traditionnels matchs à Linselles ou au Touquet ont disparu.
  • Même si un stage à l’étranger n’était pas inédit (Alpes et Suisse sous Puel, Autriche sous Girard…) ; depuis trois ans, les Dogues ont pris l’habitude de quitter Luchin pour un court séjour dans le sud du Portugal (à proximité de Faro). Ils ont également participé à l’Algarve Cup 2018, qui réunissait des clubs comme Everton ou le FC Porto.
  • La liste des adversaires de renommée européenne s’est épaissie (Atalanta, Bétis Séville, Leicester, Braga, Celta Vigo, AS Roma, Alkmaar…)
  • Enfin, avec le Fan Day, le club a également fait renaitre l’idée d’une affiche de gala se disputant à domicile, face à un public venu en masse. De quoi se remémorer le tournoi de la CUDL, où les clubs de prestige se succédaient chaque été à Villeneuve d’Ascq, dans les années 80′.

 

Quel bilan pour le LOSC ?

Les objectifs des matchs amicaux sont multiples :

  • Remettre les joueurs dans le rythme après une période de congés
  • Développer la cohésion d’équipe et les automatismes, en intégrant les recrues
  • Faire une revue d’effectif et voir les jeunes prometteurs avec l’équipe première
  • Mettre les joueurs (notamment les attaquants) en confiance

Pour y parvenir, le staff du LOSC programme régulièrement un calendrier qui évolue crescendo. Démarrant par des équipes de divisions inférieures (National, Ligue 2), pour terminer la préparation par des équipes de Ligue 1, ou qualifiées en Europe la saison suivante.

Ce coktail d’équipes de niveau hétérogène, fait pencher le bilan lillois vers les victoires (58%), mais le résultat reste anecdotique. En effet, gagner tous ses matchs de préparation ne veut pas dire que la saison sera belle, et inversement.

Cliquez pour commenter

Populaires

Copyright © 2019 - Le Petit Lillois

Exit mobile version