Rejoignez nous !

Professionnels

Les adversaires potentiels du LOSC en Europa League

Emile Simon

Publié

le

Crédit photo : IconSport

En raison du contexte sanitaire, l’UEFA a dû revoir le calendrier de ses compétitions. A ce titre, l’instance européenne a choisi la date butoir du 3 août 2020, pour que les 55 associations membres lui fournissent la liste des clubs qui participeraient aux compétitions interclubs la saison prochaine. Cette date approchant, nous en savons désormais un peu plus, sur les adversaires potentiels du LOSC, lors de la prochaine Europa League.

Quels adversaires en automne ?

En plus du LOSC, une dizaine de clubs sont déjà assurés de disputer la phase de groupe. Mais près de 200 autres devront au préalable se défaire des tours préliminaires, pour espérer disputer les six matchs de poule en automne.

Nous avons donc choisi de ne lister que les adversaires potentiels les plus connus.

  • Sont déja qualifiés pour la phase de poule (en plus du LOSC) :

Le Napoli (ITA), Villareal (ESP), Real Sociedad (ESP), Bayer Leverkusen (ALL), Hoffenheim (ALL), Feyenoord Rotterdam (NED), le CSKA Moscou (RUS), le Sporting Clube de Braga (POR).

Deux clubs moins huppés sont également qualifiés pour la phase de poule : les ukrainiens du Zorya Louhansk et les autrichiens de Wolfsberger.

Les turcs de Alanyaspor et de Sivasspor, ainsi que les belges du Royal Antwerp et du Sporting Charleroi doivent attendre leurs finales de coupe nationale, pour savoir qui devra passer par les préliminaires, mais ces quatre clubs seront aussi inscrits en C3.

A noter Arsenal, qui n’a pas manqué de coupe d’Europe depuis 1995, peut encore espérer jouer les poules s’il remporte la finale de FA Cup (contre Chelsea le 1er août). Dans le cas contraire, c’est Tottenham qui intégrera les poules et Wolverhampton (6e de Premier League) qui représentera l’Angleterre en tours préliminaires

Enfin, l’AS Roma ou le Milan AC peuvent être qualifiés en C3, mais seul le mieux classé à l’issue du championnat de Série A, intégrera directement les poules.

  • Doivent disputer un ou plusieurs tours préliminaires :

Environ 200 clubs, parmi lesquels :

Sporting CP (POR), PSV Eidhoven (NED), Wolfsburg (ALL), Standart de Liège (BEL), AEK Athènes (GRE), Glasgow Rangers (ECO), Galatasaray (TUR), Copenhague (DAN), FC Bale (SUI), Grenada CF (ESP), Rosenborg (NOR), BATE Borisov (BIE), Malmo (SUE), Sparta Prague (RTC), Hajduk Split (CRO), Apoel Nicosie (CHY), Partizan Belgrade (SER), Dynamo Moscou (RUS), CSKA Sofia (BUL), Willem II (NED), Steaua Bucarest (ROU), Aberdeen (ECO), Motherwell (ECO), Lech Poznan (POL), Beer-Sheva (ISR), Beita Jerusalem (ISR), Maccabi Haifa (ISR), Dinamo Minsk (BIE)…

  • Des repêchés de prestige :
A lire aussi :  Élisez le but du mois de septembre 2020

N’oublions pas que des clubs de prestige vont surement être repêchés des tours préliminaires et des barrages de Champions League, pour intégrer les différents chapeaux. Par ailleurs, les éventuels qualifiés français (dont Nice) ne pourront pas affronter les lillois avant le stade des huitièmes de finale.

  • Tirage début octobre :

Il faudra encore être patient et attendre deux longs mois, pour connaitre les trois adversaires du LOSC en poule : tirage prévu le 2 octobre à Athènes.

Comme à chaque tirage, les supporters lillois souhaiteront tirer des clubs célèbres, et si possible jamais rencontrés sur la scène Européenne. Dans le listing précédent, Lille a déjà joué en match officiel face à 11 adversaires potentiels (Villarreal, CSKA Moscou, Milan AC, Sporting CP, PSV Eindhoven, Wolfsburg, AEK Athènes, Copenhague, Bale, Minsk, BATE Borisov).

 

Quel chapeau pour le LOSC ?

C’est le coefficient UEFA qui sert à déterminer la répartition des chapeaux avant chaque tirage au sort. Nous en avions fait un article la saison dernière. Le “ranking” du LOSC ne devrait pas s’améliorer cette saison (stagnant autour de 12 points), puisque la campagne mitigée de l’an dernier, va remplacer celle de 2014/15. Le calcul s’établit en effet sur 5 années glissantes.

En revanche, si le LOSC était le petit poucet en Champions League l’automne dernier (32e coefficient, sur 32 qualifiés en phase de poule), il peut objectivement viser le troisième chapeau en Europa League, voire le deuxième en cas de nombreuses éliminations de favoris en barrage.

Notons également que 48 clubs disputent la phase de poule de C3, contre 32 en Champions League.

 

Le LOSC, l’un des premiers à avoir composté son ticket

Les différentes ligues européennes n’ont pas eu la même stratégie face au COVID-19. La plupart des championnats ont pu reprendre en juin et se terminer sans public. Mais la Ligue 1, comme quelques championnats (Ecosse, Belgique, Pays-Bas…), a vu son classement s’arrêter brutalement dès le mois d’avril. La LFP et la FFF décidant tout de même de maintenir les finales de coupes nationales durant l’été. Nice et Reims, respectivement cinquième et sixième en Ligue 1 ont donc attendu plus de trois mois, pour connaitre le résultat des finales, et ainsi savoir si leur place en championnat leur permettrait ou non d’être européens.

A lire aussi :  Sven Botman parmi les révélations de la Ligue 1

Si l’OGC Nice sait depuis ce week-end qu’il accompagnera Lille en poule, le dernier ticket entre le Stade de Reims et l’Olympique Lyonnais se disputera vendredi soir, lors de la finale de Coupe de la Ligue (PSG-OL).

Le LOSC en étant quatrième de L1 au soir de la 28e journée était plus serein. Malgré la déception de ne pas avoir pu défendre ses rêves de Champions League sur le terrain, le club lillois est l’un des premiers du continent à avoir composté son billet pour la phase de poule d’Europa League. En effet, la qualification est officielle depuis le communiqué de la LFP du 30 avril dernier. Seul les Rangers et le Feyenoord savaient qu’ils verraient les poules de C3, avant cette date !

 

Huitième apparition du LOSC en C3, mais cinquième phase de poule

Le LOSC s’apprête à faire sa huitième apparition dans la “petite coupe d’Europe” (anciennement coupe UEFA, renommée Europa League en 2009). Cependant, il s’agira uniquement à sa cinquième phase de poule de C3 (après les campagnes de 2004/05, 2009/10, 2010/11 et 2014/15).

En effet, le club a profité à deux reprises du système de “repêchage” de C1 vers C3. En tant que troisième de poule de Champions League, les Dogues avaient alors directement intégré les seizièmes de finale de coupe UEFA (en février 2002 face à la Fiorentina et en 2006 face à Donetsk). Enfin, les Lillois se sont fait éliminés une fois en préliminaires (à l’été 2016, face aux modestes azéris du FK Qabala), ne voyant donc pas la phase de groupe.

 

Une dernière, avant la naissance de l’Europa Conference League ?

La prochaine saison devrait être la dernière dans une configuration à deux coupes d’Europe. En effet, dès la saison 2021-2022, une troisième coupe d’Europe fera son apparition… permettant de revenir à la situation d’avant 1999 (et la disparition de la Coupe des Coupes).

Plutôt destinée aux pays à faible coefficient UEFA, l’Europa Conference League, sera hiérarchiquement classée après la Champions League et l’Europa League ; mais distribuera tout de même une place à la France.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR