Rejoignez nous !

Féminines

Aurore Paprzycki, la créatrice du jeu des féminines du LOSC

Romain Malpaux

Publié

le

Évoluant au poste de milieu de terrain, Aurore Paprzycki a décidé de rester une saison de plus dans le Nord pour tenter d’accrocher la D1. Une belle nouvelle pour le club qui a pu compter sur elle la saison passée.

En juillet, le LOSC a annoncé la prolongation de contrat d’Aurore Paprzycki qui a joué tous les matchs la saison passée. Pour sentir les pelouses de D1 Arkema en 2021, les féminines ont besoin de stabilité et Aurore Paprzycki en est le parfait exemple. 

Le plus souvent utilisé au milieu de terrain, la joueuse de 26 ans peut également dépanner en défense centrale. Majoritairement associée avec Carla Polito à la récupération cette saison, les deux joueuses ont apporté de la stabilité à une défense très jeune. Connu pour son style défensif sur le terrain et ses tacles salvateurs, la panoplie d’Aurore est importante. Elle sait également se projeter et proposer l’ultime passe lors d’une action offensive. Même si elle doit encore progresser pour conclure les actions et marquer plus de buts lors d’une saison pleine. 

 

L’éclosion à Saint Maur, la confirmation à Reims, la stabilité à Lille

Formée au VGA Saint-Maur, Aurore va dès sa première saison se montrer chez les grandes. En effet avec treize rencontres disputées et un but au troisième échelon du foot féminin français, la native de Nogent-Sur-Marne convainc tout de suite et montre qu’elle peut aller plus haut. Elle s’envole donc pour Compiègne et la D2 où la concurrence est bien plus rude. Très peu utilisée en équipe première, elle enchaîne les matchs en U19. Ce championnat U19, elle va le connaitre trois saisons. Après deux saisons dans l’Oise, elle disputera une troisième saison avec le Paris Saint Germain. Cette expérience va la forger pour revenir encore plus forte en 2013-2014. Cette saison là, quoi de mieux pour se relancer que son club formateur promu en D2 et qui rêve d’aller chercher les sommets du football féminin français ? Aurore enchaînera deux bonnes saisons sur le plan individuel, elle permet à son club de progresser et de connaitre en mai 2015 une accession en D1. La jeune française continue d’impressionner. Pas du tout inhibée par le niveau qui s’élève, la milieu va disputer vingt rencontres dans l’élite. Malgré son temps de jeu important, elle ne trouvera pas le chemin des filets et ne permettra pas au VGA de se sauver.

En septembre 2016, retour donc a la case départ mais toujours le même rendement pour la joueuse originaire de l’île de France. Avec treize bons matchs dont deux démonstrations sur le plan collectif face à Rouen (4-0) et contre Caen (9-2), elle s’ouvre une nouvelle fois vers la voie de l’élite. Défaite sèchement chez elle (2-6) et à Luchin (2-0), Aurore rejoint l’équipe qui a dominé cette saison là la division 2 : le LOSC. Malheureusement son premier passage dans le Nord n’est pas une réussite. Avec seulement six petites titularisations en D1, elle quitte Lille après seulement une saison pour rebondir a Reims en D2 et son ambitieux projet autour de la coach Amandine Miquel. La confiance revient a nouveau pour Aurore qui se paye le luxe de marquer deux fois contre Orléans et Brest. Deux équipes que la métronome retrouvera dans sa poule cette saison pour amener une nouvelle fois le LOSC vers la D1 Arkema. La montée c’est sa spécialité, elle l’a déjà réalisée trois fois (1 fois en D2, 2 fois en D1). 

En revenant au LOSC, l’été dernier, elle voulait s’inscrire dans le projet et apporter son expérience à un groupe très jeune. Aujourd’hui le club nordiste compte beaucoup sur elle pour de nouveau briller aux yeux des experts du football féminin.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR