Féminines

Décryptage des adversaires des féminines du LOSC pour la saison 2020 – 2021

Publié

le

Avec comme objectif la montée en D1, les féminines du LOSC vont devoir se confronter à de nombreuses équipes dont certaines qui ont les mêmes ambitions. Favoris, outsider, nouveaux… Retrouvez une description des futurs adversaires du LOSC.

Les favoris 

Pour réaliser son objectif de retrouver la D1 Féminine, les filles auront fort à faire dans la poule A. Le FC Metz, relégué la saison précédente, fera office d’épouvantail pour remonter immédiatement au sein de l’élite. Les messines, qui flirtent avec les 500 000€ de budget ont renforcé leur effectif à tous les étages. Hormis Océane Picard (18 ans, Vendenheim) et notre ancienne attaquante Marlyse Ngo Ndoumbouk, les nouveaux visages viennent tous d’un club de D1. 

Mais le FC Metz ne sera pas le seul favori. Les Nantaises, terreur du foot féminin chez les jeunes, sont depuis plusieurs années toujours très proches de la D1 Arkema. Comme les Grenats, les Canaris se sont renforcés très intelligemment en ne dépensant rien pour l’attaquante Anais Ribeyra qui affichait des statistiques impressionnantes avec Yzeure (63 matchs, 60 buts). Mais le très gros coup des Nantaises dans ce début de mercato est l’arrivée de Charlotte Lorgeré. La polyvalente défenseur, qui a fréquenté l’Équipe de France, est sur le papier la meilleure joueuse de ce groupe A.  

Les Lilloises, qui échappent à Saint Etienne et Nice cette saison, savent qu’il faudra guetter le Grenat et le Canari comme le lait sur le feu.

 

L’outsider

C’est une équipe que le LOSC n’aurait pas voulu avoir dans son groupe tant le club de la Roche-sur-Yon rappelle beaucoup de mauvais souvenirs aux lilloises. L’étoile sportive Ornaysienne, toujours au coude à coude avec nos féminines ces dernières années que ce soit pour l’accession en D1 ou pour y sauver sa peau aura un rôle de sérieux outsider et mènera la vie dure a beaucoup d’équipes. Le LOSC est prévenu et se méfiera de l’ancien club de Camille Abilly. 

 

Les nouveaux

Dans cette poule, on découvrira également de nouveaux visages dans le football féminin. Bien implanté en Ligue 1 chez les masculins depuis deux saisons, le RC Strasbourg vient de créer sa section féminine. Les strasbourgeoises seront gâtées car dès leur première année d’existence, elles pourront se mesurer à leurs voisines (Vendenheim, Metz, et Nancy). Elles auront comme unique objectif, le même que les garçons, le maintien dans leur division. 

L’autre nouvelle équipe est une belle nouvelle pour nos joueuses. En effet, les féminines auront au programme de cette saison 2020-2021, deux derbies à disputer contre le RC Lens. Le club Sang et Or a racheté la section féminine d’Arras, qui était le seul club féminin du 62 à ce niveau. Pour rappel, Éva Frémaux et ses coéquipières avaient disputé le 2 novembre dernier un match sur la pelouse de Bollaert. Les confrontations contre le RC Lens auront donc une bien plus grande saveur que le déplacement à Arras cette saison dans l’antre des lensois. 

 

Les autres 

Pour être complet, les autres équipes qui défieront le LOSC cette saison seront le Stade Brestois, l’US Orléans, l’AS Nancy Lorraine, le FC Vendenheim, l’US Saint Malo et la VGA Saint Maur. Ces équipes sont, à priori, à la portée des joueuses de Rachel Saidi, qui croit beaucoup en son groupe pour aller chercher cette accession en D1 et ce titre de championne de D2 féminine.

Cliquez pour commenter

Populaires

Copyright © 2019 - Le Petit Lillois

Exit mobile version