Rejoignez nous !

Anciens

Rudi Garcia revient en détail sur l’effectif lillois en 2011

Ulysse Hamelin

Publié

le

Crédit photo : IconSport

Lors d’une interview avec Ludovic Obraniak, Rudi Garcia est revenu sur l’équipe du LOSC en 2011 qui a réalisé le doublé Coupe – Championnat. L’ancien entraîneur lillois s’est prêté au jeu de questions – réponses sur les joueurs.

Son avis sur Gervinho

Quand j’étais au Mans, je l’ai trouvé très énergique, il était imprévisible. Il a fallu le structurer sans enlever sa capacité d’éliminer en 1 contre 1. L’élément le plus important chez Gervais était la confiance. Je lui en ai toujours donné, toujours encourager même quand il ratait. Il s’est ensuite bien entendu avec le groupe et ça a donné des actions offensives incroyables, spectaculaires… mais aussi des slaloms de folies.

A lire aussi :  Stéphane Dumont fait un bilan de la prestation des Dogues et de Jonathan David

 

Le cas Eden Hazard

Éden Hazard ? C’est un margoulin tranquille. C’est un joueur hors norme. Je ressens de la fierté d’avoir participer à son évolution et d’avoir été exigeant avec lui. Il a compris que pour exploiter tout son talent, il fallait bosser. Il n’a jamais aimé le travail sans ballon mais dès qu’il y avait le ballon ou de la compétition, il était là.

 

Son opinion sur Florent Balmont

Je trouve que c’était un joueur sous-côté. Avec Franck Beria, je les prenais en exemple pour le don de soi, aller dans les duels, l’aspect collectif… C’est un formidable joueur de ballon. Il peut tout faire avec.

A lire aussi :  Stéphane Dumont fait un bilan de la prestation des Dogues et de Jonathan David

 

Le chouchou du coach

J’en ai pas spécialement. J’aimais bien tout le monde. Je me félicite d’avoir mis Rio capitaine. Il était bien avec tout le monde, c’est un mec agréable, intelligent. Mickaël aurait pu être capitaine mais je pense qu’avoir un joueur au cœur du jeu capitaine, c’était parfait.

 

Le plus drôle et le plus professionnel

Adil (Rami) était le plus drôle. Il mettait la bonne ambiance. Il a ce côté blagueur, il a du peps. Et David Rozehnal était très pro. Il était carré. C’est un exemple pour les jeunes. Il travaillait avant et après les entraînements.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR