Rejoignez nous !

Interview

Benjamin André élu Dogue de la saison : « Je m’épanouis grâce au collectif »

Tristan Couvreur

Publié

le

Crédit photo : IconSport

Il y a quelques semaines, vous avez élu Benjamin André Dogue de la saison sur notre site. Un résultat qui diffère du sondage lancé par le LOSC puisque c’est Victor Osimhen qui avait reçu cette distinction sur la plateforme du club. Pour le Petit Lillois, le milieu de terrain se confie sur sa première année dans le Nord pleine de réussite.

 

 

Félicitations Benjamin, tu es le Dogue de la saison selon les internautes du Petit Lillois avec 38 % des voix. Victor Osimhen te talonne avec 37%, et Renato Sanches complète le podium avec 14 %. Que représente cette reconnaissance de la part de ton public pour ta première saison chez nous ?

C’est super, j’en suis très heureux. C’est un résultat très plaisant, surtout quand tu viens d’arriver dans un club où il y a tout à prouver. Même si j’avais cet avantage par rapport aux autres recrues d’être Français et de bien connaître la Ligue 1, le LOSC a vraiment tout fait pour me mettre dans les meilleures conditions. Les chiffres de votre sondage montrent que l’effectif est très homogène, qu’il y a de bons joueurs à tous les postes et c’est souvent bon signe pour l’équipe.

 

Comment juges-tu cette saison, sur le plan personnel et collectif ?

Elle est globalement bonne pour le club, même si elle aurait pu être encore meilleure si l’on avait accroché le podium. Avec cette dynamique de 6 victoires sur nos 7 derniers matchs, on n’était pas loin de repasser devant Rennes sur la fin, mais on peut aussi s’en vouloir : il y a beaucoup de rencontres sur lesquelles on a laissé filer des points bêtement. Après, finir 4ème et être européens pour une deuxième saison consécutive, ça reste un bel accomplissement. Sur le plan personnel, je suis très content mais je dois beaucoup à mes partenaires. Contrairement aux attaquants, je ne peux pas simplement me fixer un objectif de buts sur la saison, je dois compter sur l’équipe et elle a bien tourné toute l’année. Je m’épanouis grâce au collectif.

 

Durant le confinement, tu as fait partie de ces rares joueurs qui ont pris la parole contre un arrêt prématuré et définitif du championnat. Quand tu vois que beaucoup de pays européens ont repris et vont finir la saison, qu’est-ce que tu te dis ?

Quand on a été interrogés, c’était dur de se positionner mais on avait très envie de rejouer au foot. Peut-être qu’on aurait dû attendre un peu, mais c’était une période compliquée, les hôpitaux étaient saturés, des gens mourraient tous les jours. C’était sûrement une décision très difficile à prendre. Aujourd’hui, on n’a plus de regrets, il faut passer à autre chose. On prépare la saison prochaine, on est concentrés sur la reprise au mois d’août et on veut être prêts pour le championnat et la coupe d’Europe.

 

Le LOSC va donc retrouver l’Europa League la saison prochaine, une compétition que tu connais bien puisque tu as fait partie intégrante de la belle aventure rennaise en 2018-2019. Penses-tu que Lille peut accomplir un tel parcours l’an prochain ?

Oui, c’est certain. Tout le monde a vu en Ligue des Champions que nous avions des joueurs de qualité. On a jamais eu de sentiment d’infériorité malgré les noms clinquants de notre poule, mais tout s’est joué dans les derniers gestes, les petits détails que les grandes équipes ont en plus. Ce sont deux compétitions différentes : la Ligue des Champions, c’est l’hymne, les étoiles, les grandes vedettes… La Ligue Europa, c’est un tout autre contexte. Avec Rennes, on n’avait pas une poule très attirante, on est allés jouer un match au Kazakhstan avec quatre heures de décalage horaire et sur un synthétique. Mentalement, on devra être préparés à ce genre de matchs car ça va batailler.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Populaires