Rejoignez nous !

Interview

A la rencontre de Sophian, supporter lillois exilé au Mexique

Ulysse Hamelin

Publié

le

Pour cette nouvelle édition des « supporters du LOSC à l’étranger », direction le Mexique où Sophian a accepté d’échanger sur sa passion qui est le LOSC et sa nouvelle vie en Amérique centrale.

Peux-tu te présenter à nos lecteurs en quelques lignes ?
Hola ! Je m’appelle Sophian, j’ai 29 ans et j’habite à Puebla au Mexique depuis un peu plus d’un an maintenant. J’ai souvent été amené à voyager dans le cadre de mes études et par la suite de mon travail mais j’ai grandi dans la région lilloise. Je suis un très grand passionné de football et cela depuis ma tendre enfance, mais j’aime également beaucoup voyager. J’essaye d’ailleurs d’allier l’utile à l’agréable et d’aller voir des matchs dans les stades lors de mes différents voyages. Le dernier match, c’était Medellin face au Rionegro Aguilas en Colombie !

 

Quels sont les principaux changements entre la France et le Mexique ?
Tout d’abord, les mexicains sont des personnes accueillantes, chaleureuses et très ouvertes. Il est donc très facile de s’y intégrer en tant qu’étranger. Les paysages, la nourriture et le climat sont très différents selon les états du pays, et c’est ce qui fait le charme de ce pays. Pas si différent de la France finalement…

Pour ce qui est du côté sportif, contrairement à la France, le Mexique n’est pas qu’un pays de football et il y a également énormément de fan de Football US et de Baseball, notamment au nord du pays. Cette diversité du sport ne les empêche pas d’être très fier de leur équipe nationale de football durant les grands événements.

 

Parlons de toi, depuis quand supportes-tu le LOSC ?
Malgré le fait d’être né à Lens et d’avoir passé les premières années de ma vie entourées de supporters lensois, à l’école notamment, je me suis toujours différencié des autres et toujours été attiré par le LOSC. Depuis mon plus âge ! Mes premiers souvenirs en tant que « supporter » du LOSC remontent aux années 2000 et à la montée en Ligue 1 ! Le LOSC est réellement devenu une passion pour moi dès la saison 2004-2005, saison depuis laquelle j’ai commencé à suivre l’ensemble des matchs à la radio tous les week-ends (sur France Bleu Nord) pour ne plus en rater un jusqu’à aujourd’hui (aux stades ou à la télévision).

 

Depuis cette fameuse saison 2004-2005, quel est le moment et le joueur qui t’a le plus marqué ?
J’ai énormément de souvenirs qui me reviennent en tête en me posant cette question, comme le 8-0 face à Istres en 2005 que j’écoutais à la radio, la remontada face à l’OL au stadium Nord (4-3 alors que nous étions mené 1-3 à la pause) que j’ai vécu au stade ou alors encore la victoire à San Siro face au grand Milan… Mais paradoxalement, l’un de mes plus beaux souvenirs est une défaite : la défaite face à Manchester en 8ème de finale aller de Ligue des Champions au stade Bollaert. Ce soir-là, malgré les décisions arbitrales très litigieuses (but refusé d’Odemwingie et but sur coup franc de Giggs), j’ai vu mon équipe atteindre le haut, le très haut niveau !

Énormément de grands joueurs sont passés au LOSC, beaucoup m’ont marqué et il est donc difficile d’en choisir qu’un. Mais je dirais Kader Keita. Ses fulgurances et son côté très attachant font de lui mon joueur favori. Ceci reste un choix très subjectif.

 

« J’avais programmé mes vacances en France en fonction du calendrier de la Champion’s League »

 

Dorénavant au Mexique, comment fais-tu pour suivre l’actualité ou regarder les matchs ?
Il est vrai que le décalage horaire (-7h) ne facilite pas la tâche pour regarder les matchs, notamment ceux du dimanche à 15h00 (8h du matin, souvent en lendemain de soirée…). Mais cela se fait plutôt bien, surtout que les matchs peuvent être facilement vus avec internet partout dans le monde. Le plus compliqué reste les matchs en semaine, notamment ceux de C1… Mais j’ai de la chance d’avoir un chef très compréhensif qui me permet de travailler de la maison ces jours-là et de pouvoir suivre le LOSC en Coupe d’Europe !

 

Malgré la distance, es-tu déjà allé au Stade Pierre Mauroy ?
Oui, je suis déjà allé plusieurs fois, notamment avant mon départ… J’y suis même allé cette saison face au FC Valence en C1. J’avais programmé mes vacances en France en fonction du calendrier de la Champion’s League.

 

Au Mexique, comment le LOSC est-il vu ?
Pour être totalement franc avec vous, le LOSC n’est pas très, voire très peu, connu au Mexique. Je pense que cela est principalement dû au fait que le public mexicain ne s’intéresse pas spécialement au foot français. Les suiveurs de football connaissent bien évidement des joueurs comme Hazard ou Renato Sanches, mais ne savent pas forcément qu’ils jouent ou ont joué au LOSC. Une rumeur lors du dernier mercato d’été faisait part d’un intérêt du LOSC pour « Chicharito » et je pense que, pour le coup, la côte du LOSC au Mexique aurait grimpé en flèche. On entend parler depuis quelques jours d’une pépite mexicaine proche du LOSC… Peut-être l’occasion d’augmenter la popularité de notre club ! Ici, on me parle plutôt de club comme Monaco ou le PSG qui ont été sur le devant de la scène européennes ces dernières saisons mais également de l’AC Ajaccio qui a vu passer dans ses rangs une star au Mexique, le gardien Ochoa !

 

Malgré la méconnaissance du club, certains Dogues ou ancien Dogues sont connus au Mexique ?
L’ancien joueur le plus populaire à travers le monde et au Mexique reste bien évidement Eden Hazard… Dans nos rangs, Renato Sanches et Gaitan sont également connus, mais pas encore pour leurs performances sous le maillot lillois.

 

Aujourd’hui, le crise du COVID-19 frappe le football de manière assez exceptionnelle. Que penses-tu de l’arrêt du championnat de France, alors que la Bundesliga par exemple vient, quant à elle, de reprendre ?
Je pense que nous aurions dû attendre avant de prendre une décision, il n’y avait aucune urgence à arrêter le championnat aussi rapidement. Si l’ensemble des championnats reprennent comme c’est le cas de l’Allemagne, le fossé économique entre la France et les plus gros championnats ne fera que s’agrandir et cela n’annonce rien de beau pour notre football. Une reprise du championnat à huis-clos n’est pas forcément ce qu’il y a de plus sympa ou plus joyeux, mais il ne faut pas oublier que le football en France, c’est également énormément de salariés dans les clubs qui vivent du football, et pour qui une reprise était essentielle. Malheureusement, l’attitude de grand nombre de nos présidents, égoïstes et incapables de s’unir dans un but commun de reprise du championnat, n’a fait que ternir l’image de notre football et pousser les autorités à siffler la fin des championnats. Le plus important reste la santé de tous, et j’espère que cette épidémie ne sera bientôt qu’un lointain souvenir.

 

Mais suite à cette décision, le LOSC est qualifié en Europa League. Qu’en penses-tu ?
Je suis persuadé que nous étions dans une excellente dynamique et que nous aurions terminé ce championnat sur le podium si cette épidémie ne s’était pas abattue sur le monde et sur notre championnat. Une seconde qualification en C1 nous aurait permis de continuer notre progression sur la plus belle scène européenne et asseoir le LOSC comme une équipe très forte de notre championnat. La qualification en Europa League est peut-être un moindre mal, on devra jouer notre coup à fond !

 

Pour finir, pourrais-tu nous donner ton onze des légendes du LOSC ?
Ce n’est pas forcément les 11 joueurs les plus forts que le LOSC ait connu, mais ce sont les 11 joueurs qui m’auront marqué personnellement par leurs passages : T.Sylva – M.Debuchy, P.Cygan, A.Rami, G.Tafforeau – R.Mavuba, F.Balmont – Gervinho, E.Hazard, K.Keita – M.Moussilou 

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Populaires