Rejoignez nous !

Professionnels

Lucas Chevalier : « Dans cinq ans ? Je me vois sur le terrain au Stade Pierre Mauroy »

Ulysse Hamelin

Publié

le

Crédit photo : IconSport

Durant un live Instagram avec Le Temple, Lucas Chevalier, actuel troisième gardien de Lille est revenu sur ses débuts avec les professionnels, la Youth League et a révélé quelques anecdotes à propos de ses coéquipiers.

 

Son intégration dans le groupe pro

Je suis avec le groupe professionnel depuis juillet dernier. J’étais en N2 et je m’entrainais très bien. J’avais envie de voir ce que c’était au-dessus. Les premiers entraînements, tu n’es pas à l’aise. J’avais 17 ans, tu n’es pas à l’aise avec la peur de mal faire. Des fois, tu veux trop en faire et comme tu en fais trop, tu fais n’importe quoi. Tu n’es pas naturel. Au début, je me retrouve dans un jeu réduit et j’avais l’habitude d’arrêter pas mal de ballons en N2 et là ça va trop vite ! (rires) C’est là que tu te rends compte du haut niveau. C’est autre chose. Là, il faut bosser. Si tu veux rester, tu dois le montrer. Je rentrais chez moi après la préparation, je m’allongeais dans le canapé et me disais : « C’est dur le football ». Tu as beau avoir du talent, tu n’étais rien. Si tu bosses pas, tu ne feras rien. J’en ai chié.

Le joueur qui m’a le plus impressionné ? Il y a quelques moments qui m’ont marqué. Victor Osimhen quand il est arrivé. Premier entrainement, on faisait des débordements et centres, le mec arrive et m’envoie une frappe. Un boulet. Un truc de fou. Il met barre rentrante direct. Je regarde Mike et je lui dis qu’il a une grosse frappe. Ça m’a marqué. Il y a des mecs comme Ikoné qui sont faciles techniquement. C’est costaud. Puis, il y a des mecs d’expériences comme Loïc Rémy. Le calme. La patience. Il arrive devant le but, plat du pied tranquille. Dès qu’un jeune vient dans le groupe, il le prend bien. Je l’ai vu reprendre quelques jeunes coéquipiers, les conseiller. C’est quelqu’un qui accepte la remarque. Ce n’est pas donné à tout le monde. C’est agréable que la personne comprenne.
 

A lire aussi :  Analyse des temps de jeu d’environ 250 joueurs du LOSC depuis 2000

La découverte de la Youth League

Déjà, merci à l’équipe première pour la saison qu’elle a fait. Tu es passé de quasiment la descente à une qualification en Ligue des Champions. C’est fou. On était content, on s’est dit qu’on va jouer les grands d’Europe. Personnellement, je ne pensais pas jouer un jour la Youth League. Je me suis dit que je devrais jouer à Paris, dans un grand club à l’étranger pour pouvoir la faire… C’est une chance. Ça n’arrivera peut-être pas tous les ans pour cette génération. C’est un monde à part.

Cette année, il n’y aura pas de Youth League. L’équipe voulait la Ligue des Champions. C’est la meilleure des compétitions. Après, l’Europa League il y a pas mal de bonnes équipes. C’est costaud. On n’a pas un effectif moindre que les équipes de cette compétition. Peut-être que ça permettra d’aller plus loin. C’est dommage pour les jeunes qui ne peuvent pas jouer la Youth League.

 

Son coéquipier Mike Maignan

C’est costaud. Je m’entends bien avec lui. Quand je suis arrivé, c’était le premier gardien, il aurait pu réagir d’une certaine manière. Mais, il a été là dès le début. Il m’encourageait, me corrigeait… Puis, Nuno Santos était là aussi. C’est lui qui a voulu que je sois troisième gardien cette année. C’est lui qui a compté sur moi. Après, à l’entrainement, il fallait voir ce que je me prenais dans la gueule ! (rires) Il fallait faire sa technique à lui, son mode de fonctionnement. Mike, Léo et Adam avaient déjà ses techniques. Tu te dis que ça ne va jamais s’arrêter. Au moins, tu sais qu’il ne s’en fout pas de toi. C’était un gros test. Ça fait du bien quand tu vois que tu progresses. Léo Jardim, c’est costaud aussi. Dès qu’il est arrivé, il a été directement bon. C’est un bon gardien. Entre nous trois, on sait quelle place on a dans la hiérarchie.

 

Son avenir au LOSC

Ça fait 2 ans que je joue en N2. Au bout d’un moment, tu sais que tu veux franchir un palier. T’as été d’un bon niveau et tu aspires à jouer au plus haut niveau. Si Mike part et que je me retrouve numéro 2, je pense qu’à 19 ans, avec un club qui joue l’Europe, c’est une belle marque de confiance. Je pense que ça peut-être bien parce que t’es deuxième, tu découvres l’Europe, tu fais les déplacements, tu vois ce que c’est la routine d’un joueur professionnel et, de temps en temps, tu descends histoire de jouer quelques matchs. Ne pas jouer pendant 10 mois, c’est compliqué. C’est bien de descendre de temps en temps pour prendre du temps de jeu. L’avenir ? J’ai un contrat de cinq ans au LOSC. Donc, dans cinq ans, je me vois au LOSC, sur le terrain, à Pierre Mauroy. Mon rêve au LOSC ? Comme tout joueur, jouer au plus haut niveau, faire de grandes choses.

A lire aussi :  Amine Messoussa et l'équipe de France U19 s'imposent contre la Finlande

 

Sa fiche technique

Déjà, depuis tout petit j’étais bon sur la ligne. Je sautais très, très haut. Sur la ligne, c’est mon point fort. Le jeu au pied, au début, je n’étais pas serein. Je pense que mon bon jeu au pied vient de Mike. Je l’ai regardé et me suis rendu compte que c’était efficace. Pourquoi ne pas faire la même chose.

 

Sa relation avec Luis Campos et Christophe Galtier

On a des discussions avec Luis Campos, oui. Il m’a appelé quelques fois depuis le début du confinement pour prendre des nouvelles. C’est important je pense. Il met tout le monde au même rang. Il y a beaucoup de respect.

Quant à Christophe Galtier, je suis le petit jeune. Ça se passe bien, on se parle de temps en temps. Après, il faut bien comprendre que je ne joue pas en Ligue 1, ni deuxième. Donc, il va beaucoup plus parler avec ses joueurs qui jouent. Il y a toujours eu des échanges. Il vient souvent voir des matchs de la réserve. Ça se passe bien.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

José Fonte réitérera-t-il une saison sans manquer une seule minute ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR