Rejoignez nous !

Professionnels

Gérard Lopez : « Il y a 300 familles qui vivent du LOSC »

Rayan Bja

Publié

le

Gérard Lopez avec la casquette du LOSC
Crédit photo : IconSport

Désigné par ses compères pour évaluer les meilleures propositions d’emprunt potentiel pour combler les pertes financières des clubs de Ligue 1, Gérard Lopez s’est déjà mis au boulot.

Dans le cadre d’une interview pour L’Équipe, l’homme d’affaires luxembourgeois a évoqué les raisons de cette volonté d’emprunter de l’argent :

« Cette épidémie peut coûter plusieurs centaines de millions d’euros au foot français, cela peut même aller jusqu’au milliard si les scénarios catastrophes s’enchaînent : Championnats de L1 et de L2 qui n’iraient pas à leur terme, non-paiement des droits télé pour la saison en cours, mercato d’été et reprise du Championnat 2020-2021 décalés, mais aussi paiement des droits télé de la prochaine saison retardés par Mediapro. L’épidémie montre qu’il faudra, à l’avenir, avoir des moyens plus importants pour prévenir ce genre d’événements. Il faut faire face à l’imprévisible. On doit avoir un système de sécurité plus fort, les fonds propres de la Ligue ne sont pas énormes. Un Championnat comme la Premier League a plus de capacités de réaction que nous. Il faut que la Ligue se crée cette capacité à réagir.

Un parachute, c’est ça. On doit se faire un trésor de guerre. Mais pas un trésor de guerre dans une banque qu’on n’aurait pas le droit de toucher. Non, une ligne de crédit, de plusieurs centaines de millions d’euros, qu’on pourrait débloquer à l’issue d’un vote effectué par les clubs, dans une situation comparable à celle d’aujourd’hui.

Une ligne de crédit qui renforcerait la Ligue et le foot français. Le taux d’intérêt est autour de 8 %. Sur une durée de trois à cinq ans, cela coûterait 3 à 4 M€ à chaque club de L1 par an. Compte tenu de l’urgence, c’est acceptable. On discute avec les investisseurs. La Ligue, elle aussi, avait pris des contacts de son côté. Mais, encore une fois, on cherche des solutions, et c’est la Ligue qui dira si elle veut emprunter zéro ou quelque chose. »

A lire aussi :  Christophe Galtier : « Monaco est une équipe agréable à voir jouer »

Comme indiqué depuis le départ, Gérard Lopez souhaite que le championnat se termine mais sait que la décision est fortement influencée par les décisions de la FIFA et l’UEFA :

« Je suis favorable à ce qu’on le termine et je n’y vois aucune indécence. Il y a 300 familles qui vivent du LOSC et m’occuper de leur job, c’est m’occuper de faire rentrer de l’argent. Or, si le Championnat s’arrête, il n’y a quasiment aucune chance que beIN Sports et Canal + honorent les contrats. Et si on arrête, on s’arrête où ? Chacun défendra son cas et on ira devant les tribunaux. L’UEFA aimerait que les Championnats se terminent le 3 août, notre staff dit qu’il faut trois semaines pour préparer l’équipe : si on reprend l’entraînement vers le 25 mai, on peut reprendre le Championnat mi-juin, finir la saison le 3 août et enchaîner sur la suivante. Mais, de toute façon, le calendrier international régente tout, la FIFA et l’UEFA trancheront. »

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Êtes-vous inquiet sur le niveau de Jonathan David suite à son début de saison ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR