Rejoignez nous !

Anciens

Retour en 1999-2000 : Une dernière saison en D2 riche en émotion

Thomas Deleglise

Publié

le

C’était il y a 20 ans. Depuis, nous ne l’avons plus jamais revu. Elle nous a laissé quelques mauvais souvenirs mais elle nous a aussi procuré de belles joies. 20 ans que nous avons rompu avec la seconde division et nous pouvons nous permettre de dire que nous ne l’avons jamais connu au 21è siècle. Retour sur les matchs qui ont marqués la dernière saison du LOSC en D1.

Cela fait 2 saisons que le LOSC se retrouve à la 4ème place, à deux doigts d’accrocher le podium et l’accession en D1 La dernière est particulièrement frustrante puisque Troyes (3ème) et le Lille (4ème) comptaient le même nombre de points mais les Dogues avaient une différence de but défavorable. La saison 1999-2000 est la bonne. Sous les ordres de Vahid Halilhodžić, les joueurs lillois vont vivre une formidable épopée et gagner le 5ème championnat de deuxième division de leur histoire (et le dernier en date).

 

Un début de championnat maîtrisé

L’aventure commence à Laval. Les lillois sont impatients de commencer le championnat après une préparation éprouvante en Bretagne. Djezon Boutoille est capitaine et c’est lui qui va marquer l’unique but de ce match face aux Tangos à la 30ème minute. Pas de but concédé, un seul but marqué, ce match sera semblable à 12 autres durant cette saison : terminant sur le score de 1-0. La recette bosniaque fait son effet : les équipes affrontées sont lessivées par l’intensité physique proposée par les joueurs et le coach lillois pendant 90 minutes. Ce dernier ne tolérait aucun relâchement, même en fin de match.

La composition ce soir là, lors de Laval – Lille : Grégory Wimbée – Frédéric Viseux, Didier Santini, Abdellilah Fahmi, Johnny Ecker – Djezon Boutoille, Carl Tourenne, Christophe Landrin, Bruno Cheyrou – Laurent Peyrelade, Dagui Bakari

Premiers dès la fin de la 4ème journée, les nordistes ont été boostés sitôt le championnat commencé. Après 10 journées, le LOSC compte 28 points sur 30 possibles (seulement un match nul contre Nice) et reste sur une série de 7 victoires consécutives. Pourtant, les années précédentes, Gimonprez-Jooris avait été habitué à voir son équipe perdre ses moyens après avoir concédé un but. Halilhodžić a tout changé, et c’était une autre paire de manche de bousculer les lillois cette année-là.

 

17 août 1999 : LOSC- AC Ajaccio

D’abord contre Ajaccio, où nous avons cru voir nos Dogues retomber dans leurs travers. Le défenseur corse Martial Robin écope d’un carton rouge à la 35ème minute. Les lillois ne profitent pas de leur domination et de leur supériorité numérique. Ils se font surprendre à la 66ème 0-1. Mais les lillois, en rouge à domicile ce soir-là pour la première fois de leur histoire, ont changé. Boutoille plante un doublé en 3 minutes, entre la 69ème et 72ème : 2-1. Encore un relâchement et à quatre minutes du coup de sifflet final, les Ajacciens égalisent. Landrin et Peyrelade marquent chacun leur tour juste derrière. Cette équipe a du caractère. Le score finale est de 4-2.

A lire aussi :  LOSC - OL : Présentation

La composition ce soir là, lors de Lille – Ajaccio : Grégory Wimbée – Frédéric Viseux, Didier Santini, Abdellilah Fahmi, Pascal Cygan – Ted Kelton Agasson, Carl Tourenne, Fernando D’Amico, Djezon Boutoille – Laurent Peyrelade, Dagui Bakari

 

11 septembre 1999 : Chamois Niortais – LOSC

Puis à Niort, dans un tout autre scénario. Le milieu de terrain lillois Karl Tourenne se fait exclure juste avant la mi-temps et laisse ses coéquipiers à 10. Malgré cela, les assauts des attaquants lillois continuent. Bakari, Agasson et Boutoille marquent 3 buts dans le dernier quart d’heure. 3-0 avec un joueur de moins, rien ne peut arriver au LOSC cette saison.

La composition, ce soir là lors de Niort – Lille : Grégory Wimbée – Frédéric Viseux, Abdelilah Fahmi, Pascal Cygan, Benoît Cheyrou – Ted Kelton Agasson, Patrick Collot, Fernando D’Amico, Carl Tourenne, Christophe Landrin – Laurent Peyrelade 

 

21 novembre 1999 : Nîmes Olympique – LOSC

L’équipe de coach Vahid apprécie particulièrement les fins de matchs. 41 des 58 buts (71%) totaux ont été marqués en deuxième mi-temps, dont 25 dans les 15 dernières minutes (43%). Le Nîmes Olympique fait partie des nombreuses équipes à s’y être pris au piège, notamment au match retour dans le Gard. Alors que les nîmois menaient 3-0 chez eux à la 75ème, le LOSC appuie sur l’accélérateur et va arracher l’égalisation avant la fin du match par Abdellilah Fahmi d’abord à la 76ème et par un étonnant doublé de Fernando D’Amico à 84ème et 89ème minute.

La composition ce soir là lors de Lille – Nîmes, avec une fin de match très tendue en vidéo (2ème but au début et 3ème but vers 5’30) : Eric Allibert – Frédéric Viseux, Pascal Cygan, Abdellilah Fahmi, Bruno Cheyrou – Djezon Boutoille, Carl Tourenne, Christophe Landrin, Fernando D’Amico, Jean-Louis Valois – Rudy Giublesi

 

Le dénouement de la saison

10 mars 2000 : LOSC – SM Caen

En cas de victoire contre Caen, le LOSC pourrait compter 26 points d’avance sur le 4ème. L’engouement des supporters est incroyable. Pourtant, mathématiquement rien n’est fait, il faut 27 points pour être assuré du podium. Pour les supporters, c’est clairement le match de la montée. Le doublé de Peyrelade début de match fait monter la température à Gimonprez-Jooris. Le LOSC se fait rattraper au score mais Dagui Bakari redonne l’avantage à son équipe (3-2) et laisse la foule lilloise exulter en tribune. 25 minutes plus tard, l’arbitre n’a même pas le temps de siffler 3 fois que le public envahi le terrain pour célébrer la montée.

A lire aussi :  LOSC - OL : Présentation

La composition ce soir là lors de Lille – Caen : Grégory Wimbée – Frédéric Viseux, Abdellilah Fahmi, Johnny Ecker, Mo Camara – Djezon Boutoille, Fernando D’Amico, Carl Tourenne, Bruno Cheyrou – Laurent Peyrelade, Dagui Bakari

 

31 mars 2000 : LOSC – ASOA Valence

Cette fois-ci, si le LOSC gagne, le club montera en D1 quoi qu’il arrive. Djezon Boutoille, encore lui, marque un doublé en 10min à l’heure de jeu. Les attaquants sont en forme : Bakari (43ème) et Valois (90ème) y vont aussi de leur but. Encore une fois, le stade est au bord de l’implosion et ce 4ème but est une formidable raison pour les supporters d’envahir le terrain. Le match n’est pas encore fini et voilà des centaines de personnes sur la pelouse. Coach Vahid fait de grands gestes pour calmer les supporters. Tout le monde remonte en tribune et les supporters peuvent laisser chanter leur joie quelques minutes plus tard. Le LOSC remonte en première division.

La composition ce soir là, lors de Lille – Valence : Grégory Wimbée – Frédéric Viseux, Abdellilah Fahmi, Johnny Ecker, Mo Camara – Ted Kelton Agasson, Carl Tourenne, Fernando D’Amico, Djezon Boutoille – Laurent Peyrelade, Dagui Bakari

 

20 mai 2000 : LOSC – Stade Lavallois

Ça ne pouvait finir comme ça avait commencé. Les lillois rencontrent le Stade Lavallois pour cette dernière journée, le même adversaire qu’ils avaient affronté 37 matchs plus tôt. Le LOSC est déjà assuré d’être premier depuis longtemps, mais il ne faut pas gâcher la fête. Les joueurs font le boulot, 1-0 sur un penalty de Tourenne, net et sans bavure. Le spectacle était plutôt en tribune ce jour-là puisque 16 000 personnes étaient présentes à Grimonprez-Jooris, assez pour faire une dernière fois la fête tous ensemble avant la saison suivante.

La composition ce soir là lors de Lille – Laval : Grégory Wimbée – Frédéric Viseux, Pascal Cygan, Abdellilah Fahmi, Mo Camara – Patrick Collot, Carl Tourenne, Fernando D’Amico, Jean-Louis Valois – Laurent Peyrelade, Dagui Bakari

 

Champion de D2

Les Dogues ont écrasé le championnat. Ils terminent avec 16 points d’avance le deuxième et 19 points sur le troisième. Le LOSC finit 2ème meilleure attaque de deuxième division avec 58 buts marqués mais termine aussi meilleure défense avec 25 buts encaissés. Le LOSC excellait sur toutes les lignes du terrain. Et grâce à qui ? Le technicien bosnien Vahid Halilhodžić, élu meilleur entraîneur de D2 de l’année 1999 par France Football après sa formidable saison.

Voici le top 5 des records de points sur une saison à 20 matchs en D2/L2 :

  • 2018 : Reims avec 87 points
  • 2000 : Lille avec 83 points
  • 2019 : Metz avec 81 points
  • 2008 : Le Havre avec 78 points
  • 2015 : Troyes avec 78 points

Crédit photo : LOSC.fr

3 commentaires

3 Comments

  1. Pingback: Un jour, un but : Le premier but en D1 | Le petit Lillois

  2. Pingback: 1996 - 1997 : L'inévitable dernière relégation du LOSC

  3. Pingback: 1998-1999 : Les débuts de la résurrection Vahid | Le petit Lillois

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR