Rejoignez nous !

Anciens

Les matchs qui ont marqué la saison du doublé : Lille champion d’automne

Publié

le

Le contexte

Malgré un match en moins, suite à un report de la rencontre face à Nancy pour le compte de la 18ème journée, Lille est toujours premier, ex-aequo avec le PSG mais avec une meilleure différence de buts. À l’occasion de la réception de Saint-Étienne pour clôturer la phase aller, Rudi Garcia et ses joueurs ont l’occasion d’obtenir le titre honorifique de champion d’automne, une première depuis 1949 ! Mais pour cela, il faudra disposer de Saint-Étienne, seulement 3 points derrière Lille, qui reste sur une série de 6 matchs sans défaite.

Les compositions

Rudi Garcia aligne son équipe type, amputé uniquement de l’absence de Matthieu Debuchy, remplacé par Franck Béria dans le couloir droit de la défense. Côté stéphanois, Christophe Galtier aligne ses joueurs en 4-2-3-1.

 

Le déroulement du match

Après une entame nettement à l’avantage du LOSC, Saint-Étienne va petit à petit montrer le bout de son nez. Sur un coup-franc excentré concédé par Rami, Sako le frappe fort au premier poteau. Landreau, non sans mal, arrive à repousser le ballon (10′). Si Lille a totalement la maîtrise du ballon, les Dogues sont gênés par l’organisation stéphanoise dans cette première demi-heure. La première grosse occasion n’arrive qu’à la 35ème minute, lorsque Gervinho pénètre dans la surface. L’ivoirien trouve Sow qui enchaîne en pivot mais trouve Janot sur sa trajectoire (35′). Quelques minutes plus tard, le centre d’Emerson trouve Gervinho qui enchaîne quasi-parfaitement. Malheureusement sa frappe échoue près du poteau de Janot (38′). On en restera là à la mi-temps d’un match où les joueurs de Christophe Galtier ont bien contenu les offensives lilloises.

A lire aussi :  Devinez quels Dogues ont porté le numéro 16 au LOSC

En 2ème mi-temps, la rencontre repart sur les mêmes bases mais avec un Lille plus entreprenant. Sur une remise en retrait de Sow, le Belge tente sa chance du gauche mais voit sa frappe passer au-dessus (56′). C’est au tour de Moussa Sow d’essayer de tromper la vigilance de Janot. Malheureusement, son retourné acrobatique passe au-dessus (59′). Voyant son équipe dominer mais ne pas trouver la faille, Garcia décide de changer de système et remplacer Balmont par Frau (66′). Quelques minutes plus tard, Gervinho percute dans la défense stéphanoise. Il trouve Sow dos au but qui, d’un superbe contrôle orienté, élimine son défenseur et arme une frappe croisée surpuissante pour délivrer le LOSC (71′, 1-0). Néanmoins, les Dogues ne vont pas être attentifs après ce but. Sur une penetration de Matuidi dans la surface, l’arbitre siffle un très léger contact avec Mavuba. Sako ne se fait pas prier pour tromper Landreau et ramener Saint-Étienne à égalité (76′, 1-1). Malgré une reprise de la domination lilloise après cette égalisation, les joueurs de Rudi Garcia n’arriveront pas à trouver la faille en fin de match.

A lire aussi :  Nolan Roux prolonge à Nîmes, l'OL officialise Bruno Cheyrou

Malgré ce match nul concédé, Lille profite de la défaite du PSG et de Rennes pour garder cette première place et être champion d’automne.

Le but de Moussa Sow

 

Crédit photo : IconSport

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Populaires