Rejoignez nous !

Professionnels

Jonathan Ikoné confirme-t-il sa bonne saison passée ?

Publié

le

Après une première saison complète en professionnel réussie, Jonathan Ikoné avait un grand rôle à jouer dans le remplacement de Nicolas Pépé cette saison. Si ses stats n’ont pas forcément décollé comme espéré, il n’en reste pas moins autant, voire mieux, intéressant sur un plan individuel.

 

Un dynamiteur passeur

Arrivé à l’été 2019 après un prêt mitigé à Montpellier, Jonathan Ikoné va très vite s’imposer comme le dynamiteur de l’équipe. Aligné dans un poste de meneur de jeu, en soutien de Loic Rémy ou Rafael Leao, le jeune français va vivre une première partie de saison plutôt mitigée (1 but et 2 passes décisives) avant de réellement devenir primordial dans l’animation offensive lilloise en 2ème partie de saison. Ainsi, de janvier 2019 à la fin de la saison, il inscrira 2 buts et délivrera 8 passes décisives, s’imposant comme un élément clé du LOSC. Cette année, il a d’abord évolué en soutien d’Osimhen pendant la première partie de saison avant d’être récemment repositionné dans un rôle d’ailier droit. Et comme la saison passée, ses stats sont similaires avec 4 buts inscrits et 7 passes décisives données. Mais a-t-il vraiment confirmé les attentes placées en lui la saison passée ?

A lire aussi :  Jonathan Bamba est-il moins influent cette saison ?

 

Une constance statistique évidente

En comparant les deux saisons, un parallèle similaire est évident. Si l’attaquant réussit plus de dribbles cette saison (2,9 contre 2 par match cette saison), les mêmes qualités (mais aussi les mêmes lacunes sont observables). En effet, Ikoné a la même influence dans le jeu que sur la précédente saison avec une moyenne de tirs par match (1,6) et de passes clés (1,5 cette saison contre 1,7 la saison passée) quasiment égales. Et comme la saison passée, sa finition pose problème. Avec 4,29 xG cette saison (et 5,38 la saison passée), il fait preuve d’une certaine irrégularité dans la finition. Capable de marquer de jolis buts, comme face à Nantes la saison passée, ou de louper des immanquables contre l’Ajax au Stade Pierre Mauroy, l’international français est encore trop aléatoire face aux buts. Il compense néanmoins par une certaine créativité pour servir dans les bonnes conditions ses partenaires et par une grosse activité au pressing. Il est d’ailleurs le deuxième meilleur dribbleur de Ligue 1 derrière Neymar (73 dribbles réussies) et celui qui récupère le plus de ballons dans les 30 derniers mètres adverses (27 ballons récupérés) cette saison.

 

Jonathan Ikoné en 2018-2019 via Understat

 

Jonathan Ikoné en 2019-2020 via Understat

Un poste et des relations à trouver

Si le constat statistique semble similaire, l’impression visuelle a laissé à désirer pendant un long moment. Avec l’arrivée de Yusuf Yazici, l’international français est d’abord utilisé en tant que meneur de jeu, avant de disputer quelques matchs en ailier gauche ou droit. Il reviendra à un poste d’attaquant en soutien de Victor Osimhen début décembre. Ce retour à la normale va marquer son retour en forme puisque depuis décembre, Ikoné va inscrire 2 buts et délivrer 7 passes décisives (contre 2 buts d’août à fin novembre). Au mois de février, il est replacé à un poste d’ailier droit avec l’avènement du 4-4-2 à plat par Christophe Galtier. Il reste tout de même performant dans cette nouvelle animation.

Crédit photo : IconSport 

 

 

 

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Professionnels

Gérard Lopez nommé pour sauver le football français

Publié

le

Suite à l’arrêt temporaire du football français, une cellule de crise composée de huit présidents de Ligue 1 a été créée afin d’éviter de lourdes conséquences de la pandémie sur le football en France.

Selon RMC Sport, cette cellule de crise, extérieure à la LFP, est composée de Nasser Al-Khelaifi, Jacques-Henri Eyraud, Olivier Sadran, Jean-Pierre Rivère, Nicolas Holveck, Gérard Lopez, Bernard Caiazzo et Jean-Michel Aulas. Ces différents présidents vont se réunir chaque jour afin d’aborder les sujets chauds et tenter de sauver économiquement l’ensemble des clubs de Ligue 1.

Parmi ces sujets chaud, il y a la question des payements des droits TV. En effet, Canal + et beIN SPORTS ont suspendu les payements puisqu’aucun match n’a lieu. Face à ce manque à gagner, plusieurs clubs sont inquiets pour leur avenir car ils sont dépendants des droits TV. Ainsi, des négociations ont débuté avec Canal +, le détenteur des droits TV cette saison. En cas d’échec des discussions, la LFP songe à effectuer un prêt auprès des fonds privés.

Une idée fortement appréciée par les présidents de Ligue 1 et Ligue 2, qui – de surcroît – ont souhaité voir Gérard Lopez mener ces négociations. Réputé aux Etats-Unis et en Angleterre, le président du LOSC aurait donc été nommé par ses homologues pour trouver la meilleure offre de prêt, afin sauver le football français en cas d’échec des négociations avec les diffuseurs.

Crédit photo : IconSport

Lire l'article

Professionnels

Élisez le Dogue le plus sous-estimé du XXIe siècle

Publié

le

Au cours des dernières 24 heures, nous avons recueilli vos propositions concernant les joueurs lillois les plus sous-estimés du XXIe siècle. Désormais, à vous de voter parmi les vingt joueurs les plus cités.


Pour commencer, voici les conditions fixées hier soir pour cette consultation.

Pour qu’un joueur soit considéré comme “sous-estimé”, il faut qu’il soit concerné par les deux critères suivants :

  • Un joueur qui a montré des qualités au LOSC entre 2000 et 2020
  • Un joueur qui n’a pas été reconnu à sa juste valeur par les observateurs du LOSC, de la Ligue 1, ou par un entraîneur

Il peut donc s’agir d’un jeune talentueux mais pas assez utilisé à vos goûts, d’un joueur jugé moyen qui aurait dû avoir plus de reconnaissance, tout comme d’un leader de sa génération qui aurait dû être considéré comme une légende du club.


À votre tour de voter pour élire le Dogue le plus sous-estimé depuis l’an 2000. Vous pouvez voter pour trois joueurs maximum. Dans la continuité de vos retours, voici les vingt propositions :

Quel est le joueur qui a été le plus sous estimé durant son passage à Lille ?

View Results

Loading ... Loading ...
Lire l'article

Professionnels

André et Ikoné : deux éléments indispensables au LOSC

Publié

le

Le site Opta dévoile, jour après jour, les meilleurs joueurs de chaque club de Ligue 1 2019-2020 dans 5 catégories différentes. Aujourd’hui, c’est le LOSC qui est à l’honneur.

Sans surprise, Victor Osimhen est le meilleur buteur du club avec 13 buts marqués et Jonathan Ikoné est le meilleur passeur avec 6 passes décisives. Au niveau des dribbles réussis, Jonathan Ikoné est une nouvelle fois en tête avec un total de 73 dribbles réussis. C’est d’ailleurs le deuxième meilleur total en France, derrière Neymar. Enfin, l’infatigable Benjamin André s’affiche comme étant le Dogue qui remporte le plus de duels (204) et qui récupère le plus de ballons (178).

Crédit photo : IconSport

Lire l'article

Populaires