Rejoignez nous !

Professionnels

Jonathan Bamba est-il moins influent cette saison ?

Rayan Bja

Publié

le

Mis en avant pour remplacer Pépé dans l’influence offensive cette saison, Jonathan Bamba semble peiner à confirmer sans son compère phare de la BIP-BIP. Mais qu’en est-il réellement ? Décryptage…

De buteur et finisseur…

Arrivé libre l’été dernier en provenance de Saint-Étienne, Jonathan Bamba a rapidement trouvé sa place au sein de l’effectif lillois. Positionné sur le côté gauche de l’attaque lilloise, il va se montrer d’une efficacité redoutable en début de saison. En effet, l’international Espoirs en a inscrit 7 (tous à domicile) lors des 9 premières journées , dont 3 doublés. S’en suivra une période où, malgré la confiance de Galtier à son égard, il n’inscrira que 2 buts lors des 20 matchs suivants de championnat. En fin de saison, il retrouve un second souffle avec 4 buts en 9 matchs disputés. Au total, il finira la saison avec 13 buts (14 buts toutes compétitions confondues) et 3 passes décisives.

 

… à passeur

Cette saison, le constat est inversé avec un joueur plus passeur que buteur. Toujours titulaire indiscutable dans le couloir gauche de l’attaque lilloise, Bamba n’a inscrit qu’un but, sur penalty lors de la 3ème journée, pour 9 passes décisives délivrées. Joueur lillois ayant provoqué le plus de fautes (45) cette saison et attaquant de Ligue 1 ayant récupéré le plus de ballons, il n’en reste pas moins très précis dans la dernière passe avec 74% de passes réussies dans les 30 derniers mètres.

Alors quelles sont les raisons de ce changement si radical ? Un nouveau rôle, un manque de réussite ou tout simplement un retour à la normale ?

 

Un attaquant en manque de confiance devant le but, pas dans le jeu

Avec le départ de Nicolas Pépé, Bamba se devait de prendre un rôle plus important dans l’animation offensive. S’il dispose d’une moyenne de tirs par match similaire à l’année passée (1,7 contre 2), il est davantage plus créatif dans le jeu (1,9 passes clés par match cette saison contre 1,1 l’année dernière). Au niveau des Expected Goals, son total est inférieur cette saison avec seulement 5,23 xG (dont 2,28 sur penalty) cette saison (pour un but inscrit) mais pas forcément très en-deçà du total sur toute la saison dernière (8,22 xG pour 13 buts inscrits).

Lorsque l’on compare les deux saisons, on remarque donc que l’attaquant possède un nombre de tirs par match et d’expected Goals similaires mais une efficacité totalement opposée.

 

Saison 2018-2019 en L1 via Understat

 

Saison 2019-2020 en L1 via Understat

Au total, Jonathan Bamba est impliqué, toutes compétitions confondues, sur 20% des buts lillois (10/52) cette saison contre 25% la saison passée (18/71).

 

Une relation particulièrement compliquée à trouver

Pour évoquer la saison de Bamba, on ne peut pas occulter les différents problèmes au niveau défensif du couloir gauche. Avec un Bradaric en adaptation et un Reinildo trop peu offensif, Jonathan Bamba ne va pas retrouver immédiatement un réel partenaire dans son couloir gauche, comme ça avait pu être le cas avec Ballo-Touré et Koné la saison passée. Aligné plus souvent avec le latéral gauche croate, les dernières semaines ont semblé montrer une montée en puissance des automatismes du duo avec de l’apport offensif et défensif de l’un et de l’autre.

Jonathan Bamba semble donc avoir retrouvé un rythme de croisière en ce début d’année 2020 (6 passes décisives depuis le 1er janvier) qui pourrait lui permettre de totalement se relancer pour amener, une nouvelle fois, le LOSC en Ligue des Champions.

Crédit photo : IconSport

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

José Fonte réitérera-t-il une saison sans manquer une seule minute ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR