Rejoignez nous !

Interview

Emil Lyng : « Le LOSC a été une étape énorme pour moi »

Ulysse Hamelin

Publié

le

Attaquant du LOSC entre 2008 et 2011, Emil Lyng s’est confié en exclusivité au Petit Lillois sur son passage au LOSC.

A 18 ans, tu es passé des équipes jeunes de Arhus (Danemark) au LOSC. Comment as-tu été repéré et quel était ton ressenti face à cet intérêt du LOSC ?

Mon agent, Mikkel Beck (ancien joueur danois du LOSC devenu agent, ndlr), connaissait très bien le club. Grâce à ses contacts, j’ai pu réaliser un essai d’une semaine dans le Nord. Je me suis très bien senti et l’entraîneur, Claude Puel à ce moment-là, a aimé ce qu’il a vu. C’est sur la route du retour, quelques heures plus tard, que nous avons reçu un appel : le LOSC voulait me recruter. Je suis donc rentré chez moi pour parler à mes parents, mais ce fut rapide. C’était une chance pour moi d’aller à l’étranger et dans un si grand club comme le LOSC. Mikkel Beck ne m’avait dit que de bonnes choses sur le club et la ville. J’étais très heureux et fier de signer chez les Dogues.

 

Tu es arrivé à l’été 2008. À ce moment là, Rudi Garcia reprend les rennes du club. Comment se sont déroulés tes débuts ?

Plutôt bien. Je devais commencer avec la CFA, mais Rudi Garcia m’a très vite retenu en équipe A. Même si j’étais sous contrat pro, Claude Puel m’avait demandé d’intégrer le groupe réserve dans un premier temps, ce à quoi je m’étais préparé. Pourtant, à l’arrivée de Garcia, j’ai été convoqué au stage des professionnels lors de la pré-saison.

A lire aussi :  Matt Moussilou : « Le LOSC, une grande partie de ma vie »

Rudi Garcia a donc été un entraîneur important dans ta carrière puisqu’il t’a aussi permis de te lancer en Ligue 1, avec 4 matchs dès la première année…

Je ne m’attendais pas à jouer en Ligue 1 dès la première année. J’avais 19 ans, je ne parlais pas un mot de français. Ce n’était que du bonus pour moi, d’autant que je réalisais en parallèle de bonnes performances avec la CFA. Le niveau en Ligue 1 est bien plus relevé que la Ligue Danoise. C’était vraiment un grand pas pour moi.

 

Comment s’est passée ton intégration dans l’effectif ?

Très bien. Je sentais que tout le monde voulait que je me sente bien et que je fasse partie du groupe, surtout Rio Mavuba. Il m’a beaucoup aidé à m’intégrer. J’étais assis à côté de lui dans le vestiaire dès le premier jour. J’ai aussi passé beaucoup de temps avec Emerson car nous vivions dans le même quartier, et d’autres jeunes joueurs comme Jerry Vandam, Idrissa Gueye et Eden Hazard. Cela m’a permis de parler français assez vite même si ça été difficile au début. D’ailleurs, durant les entraînements, Rudi Garcia faisait beaucoup d’efforts avec moi, il me parlait en anglais pour s’assurer que je comprenne bien les consignes. 

 

 « Moussa Sow m’a beaucoup impressionné »

 

Malheureusement, en mars, tu as été victime d’une rupture du ligament croisé, ce qui a ralenti ta progression…

C’était une période très difficile, et cela a été très compliqué pour retrouver mon niveau. Je me suis remis tout doucement vers la fin septembre, puis j’ai demandé à être prêté en Belgique durant l’hiver. Après 6 mois et 14 matches en tant que titulaire à Zulte Waregem, Rudi Garcia voulait que je revienne pour la saison 2010-2011.

 

2010-2011, la fameuse saison qui a permis au LOSC de réaliser le doublé Coupe-Championnat !

Je ne m’attendais pas à ce que nous soyons leaders si tôt dans la saison. Mais on avait une super équipe avec des joueurs très talentueux, aux profils très différents. Il me semble que nous n’avons perdu que 2 matchs lors de cette première partie de la saison. L’ambiance dans le groupe était vraiment incroyable.

 

Pourquoi avoir décidé de demander un nouveau prêt lors de la deuxième partie de la saison ?

C’était très difficile d’obtenir du temps de jeu, car j’étais en concurrence avec Gervinho et Eden Hazard. Je suis donc allé dans le bureau de Rudi Garcia pour lui demander si je pouvais être prêté parce que je devais jouer. Je voulais être présent à l’Euro U21 l’été suivant. Malheureusement, c’est peut être la seule chose que je regrette dans ma carrière. Parce que je n’ai joué que 4 matchs lors de mon prêt au FC Nordsjaelland. Je me suis blessé et je n’ai pas atteint l’Euro. Malgré tout, j’ai écrit l’histoire cette année là car j’ai marqué le but le plus rapide de la ligue danoise (8 secondes).

 

Emil LYNG – 10.07.2010 – Bordeaux / Lille – Match amical – Crédit photo : IconSport

 

Malgré le départ de Gervinho, qui aurait pu te libérer une place, tu as décidé de quitter le LOSC…

Comme je n’ai pas beaucoup joué, j’ai décidé de quitter définitivement le club. Avec le recul, je regrette un peu de ne pas être revenu après mon prêt. Mais je pense que LOSC n’était pas intéressé et en plus j’ai eu une bonne opportunité en Suisse à ce moment là.

 

Qui t’a le plus impressionné au LOSC ?

Tout le monde avait un rôle important, mais Moussa Sow m’a beaucoup impressionné. Il a inscrit 25 buts en 2011, c’est colossal. Eden Hazard affichait aussi un niveau de jeu très élevé mais les 25 buts de Moussa m’ont vraiment marqué.

 

Aujourd’hui, que retiens-tu de ton passage à Lille ? Suis-tu toujours le LOSC ?

Après le LOSC, je suis allé en Suisse et au Danemark. Puis j’ai commencé à bouger aussi pour essayer de nouveaux championnats et d’autres cultures (Hongrie, Islande et Ecosse). La France est avec l’Ecosse le pays où j’ai le plus aimé vivre. Evidemment, je suis toujours attentif aux performances du LOSC. Mon passage à Lille a été le meilleur de ma carrière. Je continue de visiter la ville quand j’en ai la possibilité et j’aimerais d’ailleurs découvrir le nouveau stade un jour.

 

Quels sont tes projets pour l’avenir ?

Je joue encore au foot mais au niveau semi-pro. Je travaille aussi comme scout dans une agence de recrutement. À l’avenir, j’aimerais être agent de joueurs et aider les footballeurs dans leur carrière.

Crédit photo : Dundee

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Populaires