Rejoignez nous !

Professionnels

Gérard Lopez se voit au LOSC jusqu’à ses 100 ans

Ulysse Hamelin

Publié

le

Gérard Lopez a accordé une longue interview au magazine Le Onze Mondial. A travers cet entretien très enrichissant, il est revenu sur l’image du tacticien qu’il renvoit au grand public.

« J’ai une tête un peu analytique on va dire. Je reçois parfois des compliments indirects, que ce soit de Christophe ou Luis, qui me disent “on aime bien parler foot avec toi“ parce que je connais et que je donne parfois. C’est un peu hautain et prétentieux de dire que je donne des conseils. Je vais te dire un truc, c’est qu’après les matchs ou à la mi-temps, parfois on me demande : “Ça donne quoi de là-haut ?“ Parce qu’effectivement, j’ai une vision de la tribune qui n’est pas la même. Pour avoir fait beaucoup de sport et avoir joué au basket jusqu’à un niveau quand même très élevé, sur un terrain, quand tu as une vision plus 2D de ce qu’il se passe. C’est-à-dire que tu as tes lignes de passe, etc… Mais tu n’as pas de yeux derrière la tête, donc tu ne vois pas les mouvements de groupe. Quand tu joues milieu de terrain ou défenseur, beaucoup plus qu’un attaquant, que tu le veuilles ou non, tu es souvent attiré par le joueur le plus proche de toi. Alors que tu ne te rends peut-être pas compte qu’il y’a quelqu’un qui est déjà entrain de le couvrir et que toi, tu laisses peut-être un espace pour quelqu’un d’autre. Quand tu es en haut, tu vois ça. Quand tu es en bas, même le meilleur joueur du monde sent le jeu mais ne peut pas voir ça. Donc oui, j’ai aussi cet avantage d’avoir une vue en temps réel que les autres ont ensuite à la vidéo. Après, je ne descends pas dans les vestiaires pour casser les bonbons et dire : “Allez les gars, il faut tout de suite passer en 4-3-3“, mais on échange sur ces trucs là. J’adore échanger avec Luis, Christophe, Marc. Mais je n’ai pas du tout le potentiel pour devenir coach. »

A lire aussi :  Mike Maignan numéro un en Europe sur les clean-sheets

Il a également parlé de ses relations avec Luis Campos, Marc Ingla et le LOSC.

« Ce sont des amis (Ingla et Campos). Avec Luis, on se parle 5-6 fois par jour. Mais c’est un truc de fou, on ne parle pas que de foot ! On parle de tout ! Mais le foot est présent dans la majeure partie de nos discussions. Avec Marc, on se parle sur la partie administrative, financière, contractuelle et marketing. C’est la grande force de Marc. Il a été la personne qui a signé le contrat Nike au FC Barcelone et qui a permis au club de passer dans une autre dimension. C’est lui qui a protégé et fait grandir Lionel Messi. C’est quelqu’un qui a beaucoup d’expérience dans cette partie-là du business. On se parle beaucoup.

(Combien de temps se voit-il rester au LOSC) J’ai 48 ans. J’ai entendu dire que la moyenne de vie pour les gens qui ont entre 45 et 50 ans va s’accroître. Alors disons pour 52 ans, quelque chose comme ça (sourire). »

Crédit photo : IconSport

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

José Fonte réitérera-t-il une saison sans manquer une seule minute ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR