Rejoignez nous !

Match

Une opération parfaite pour le LOSC

Publié

le

Les Dogues ont affronté l’OL ce soir au Stade Pierre Mauroy. La victoire était primordiale pour distancer l’OL, mettre la 5ème place à 8 points et se rapprocher de l’OM.

Comme toujours, dès l’entame du match, ce sont les Dogues qui s’imposent avec un pressing haut et un plan anti-Guimaraes, empêchant les lyonnais de créer du jeu. Face à cet étouffement permanent, l’OL subit. A la 22ème minute, sur un coup franc tiré par Jonathan Ikoné, Anthony Lopes réalise une claquette. 11 minutes plus tard, Loic Rémy ouvre le score grâce à un superbe une-deux entre Renato Sanches et Jonathan Bamba à partir d’un corner. L’attaquant lillois, sur une passe en retrait de Jonathan Bamba, marque son 7ème but de sa carrière face à l’OL.

Après ce but, les Dogues ont levé le pied jusque la mi-temps, laissant des espoirs à l’OL. Au retour des vestiaires, l’intensité de la rencontre diminue brusquement. A la 51ème minute, Jonathan Ikoné récupère le ballon dévié par la défense lyonnaise et arme sa frappe mais c’est poteau… 10 minutes plus tard, Bruno Guimaraes reprend un ballon perdu, suite à un corner, à l’entrée de la surface mais c’est hors-cadre. Pourtant Mike Maignan était battu.

A lire aussi :  LOSC - OL : Notez les Dogues à travers Le Petit Jury

A la 66ème minute, Loic Rémy et Jonathan Ikoné refont un remake du but contre Bordeaux l’année dernière mais cette fois ci, l’attaquant lillois manque son tir. Petite frayeur à la 90ème minute + 2 puis Bertrand Traoré élimine Domagoj Bradaric et pénètre dans la surface, mais manque complètement son tir. Comme d’habitude diront les supporters lyonnais. Quelques minutes plus tard, Victor Osimhen répond mais manque son face à face contre le gardien.

La fin du match est sifflée, les supporters lillois exultent et se demandent pourquoi il y a une mascotte. La réponse arrivera mardi…

 

LOSC.png LOSC 1 – 0 OL OL_0.png 

28ème journée de Ligue 1 – Stade Pierre Mauroy – 40 164 spectateurs

LOSC : Maignan – Çelik, Fonte (cap.), Gabriel, Bradaric – Ikoné (Soumaré, 83′), André, Sanches, Bamba (Reinildo, 90’+3) – Rémy (Gaitan, 79′), Osimhen

OL : Lopes – Dubois, Andersen, Marcelo, Denayer (Traoré, 68′), Cornet – Tousart (Caqueret, 79′), Guimaraes, Aouar (Terrier, 62′) – Dembélé, Toko Ekambi

Crédit photo : IconSport

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Match

Fanch : « Je prends du plaisir à voir votre équipe évoluer »

Publié

le

Ce samedi à 20h, les Dogues vont affronter Brest au Francis-Le Blé. Une rencontre important pour nos Dogues dans la course au podium. Nous sommes allés à la rencontre de Fanch et Yann, deux supporters brestois qui animent un podcast (Brest On Air) et qui ont donné leur vision du Stade Brestois de ces dernières semaines.

Cette année 2020, Brest ne s’est imposé que trois fois en 11 matchs (Toulouse, Saint–Étienne et Amiens). Comment se porte votre équipe ?

– Fanch : Comme tout promu, il y a forcément des creux et des moments de moins bien. Brest est en train de vivre une de ces périodes et vient d’enchaîner 2 défaites sur le score de 1-0, face à Angers et à Reims, deux équipes qui ne proposent pas beaucoup de jeu et contre lesquelles nous avons été sans idée dans le jeu. Lors de ces matchs, Brest a manqué de fraîcheur également. On est dans le dur.

– Yann : Si on réfléchit sur le temps moyen, c’est-à-dire depuis le début de l’année 2020, je pense que le bilan est plutôt positif. 3 victoires, toutes face à des concurrents directs, 3 défaites et 3 nuls. On peut même faire un bilan plus que positif parce qu’on a vu l’équipe développer des choses qu’elle n’arrivait pas à mettre en place jusqu’ici (solidité à l’extérieur et efficacité devant le but). Après, si on raisonne à plus court terme – comme il est nécessaire de le faire quand on joue le maintien, les choses sont peut-être plus inquiétantes. On reste sur 2 défaites consécutives, et surtout deux défaites quasiment identiques : un but concédé un peu bêtement et derrière l’incapacité à forcer un bloc compact. Bien sûr, on est conscient que peu d’équipes de Ligue 1 ont la capacité de former un tel bloc et qu’au final Angers comme Reims sont “atypiques” dans ce championnat… Mais il n’en demeure pas moins qu’on est resté sur deux performances désastreuses offensivement et guère plus rassurantes défensivement. Si on veut vraiment noircir le tableau, on peut souligner que c’est notre première défaite à domicile (exclusion faite de l’OVNI parisien). Mais comme je l’ai dis, Angers comme Reims sont deux adversaires particuliers donc je ne pense pas qu’il y ait (déjà) raison de s’inquiéter.

 

« Il fait vraiment bon de supporter le Stade Brestois 29 ces temps-ci »

 

Cette saison, le Stade Brestois alterne le chaud et le froid pour leur retour en Ligue 1. Comment jugez-vous cette première saison dans l’élite ?

– Fanch : Après 28 journées, nous avons 34 points, on pourrait parler de « parcours honorable ». J’aurai aimé avoir 4 points de plus au regard des matchs joués et du calendrier à venir. Nous avons commis des erreurs importantes (4 pénalties manqués cette saison déjà). Le recrutement se révèle moyen. Les joueurs les plus confirmés, comme Paul Lasne, ne donnent pas entière satisfaction. Nous jouons donc avec une équipe de niveau intermédiaire entre la L1 et la L2, comme l’aime à dire Quentin, co-animateur de notre podcast. N’oublions pas que la très grande majorité de notre effectif découvre la Ligue 1.

Toutefois, nous avons vu de beaux matchs (victoire face à Strasbourg 5-0, 2-5 à Toulouse …) et vécu de belles émotions au stade. Les matches à domicile sont bien plus intéressants que les matches à l’extérieur sur lesquels nous sommes très friables. Le bilan est donc mitigé

– Yann : Alors sur un plan purement comptable, c’est évidemment au-delà de mes espérances ! 34 points en 28 matchs, dans n’importe quelle autre saison de Ligue 1 le maintien serait déjà acquis je pense… Si on sort du côté comptable, même dans l’attitude et le comportement global de l’équipe, c’est quasiment que du positif. On a vu l’équipe assez vite mûrir, devenir une véritable équipe de Ligue 1 tout simplement – et ce dans un contexte pas forcément simple, avec le changement d’entraîneur cet été. Le Stade Brestois performe plus que dans mes espérances, et le fait d’une fort belle manière je trouve. Comme le dit un de mes compères de Brest On Air, il fait vraiment bon de supporter le Stade Brestois 29 ces temps-ci. C’est d’autant plus le cas que c’est le retour en Ligue 1, on retrouve enfin des vraies affiches… Sans vouloir manquer de respect aux Chamois Niortais, entre un déplacement à Lille et un déplacement à Niort y’a pas photo quand même.

 

Brest est 14ème de Ligue 1 à 7 points du barragiste. Quels sont les objectifs du club ?

– Fanch : Le maintien et rien que le maintien ! C’est vital pour l’avenir du club qui souhaite progresser et évoluer. Sans Ligue 1, je crains notamment pour le projet de construction du nouveau stade. Vite, 42 points !

– Yann : Comme je te l’ai dis, le maintien on signait tout de suite et on signe toujours ! 14ème à la fin de la saison, ce serait exceptionnel. Même avec une 17ème place on serait heureux honnêtement, surtout avec la renégociation des droits TV l’an prochain. Bien sûr, je ne pourrais pas me satisfaire de voir mon club jouer la 17ème place tous les ans, mais pour cette première saison encore une fois je signe des deux mains.

 

La rencontre se déroulera à huis-clos suite aux dernières mesures prises, cela constituera forcément un désavantage ?

– Fanch : Brest cette saison c’est 28 points sur 34 à domicile. 2 petites défaites face à Paris (1-2) et Angers la semaine dernière. Cette statistique répond à elle seule à la question posée. Ce sera un vrai gros handicap pour notre équipe qui a besoin de ses supporters, dans notre stade atypique, avec des supporters proches des joueurs qui peut parfois perturber les adversaires. En cas de défaite, le huis-clos ne sera pas la seule explication mais on ne pourra pas l’éluder.

– Yann : C’est assez difficile à dire. On performe beaucoup à domicile, souvent avec un public qui est vraiment là pour pousser – surtout dans les dernières minutes du match. Mais est-ce que ça a vraiment un impact significatif sur les joueurs ou est-ce que ça joue à la marge ? Ça va être un peu l’occasion de voir ça. Et c’est un peu la même pour Lille je dirais, c’est toujours étrange un match à huis-clos, pour les deux équipes ! Par contre, s’il s’avère qu’effectivement le public jouait un rôle majeur dans nos performances à domicile ça va être un coup dur pour nous puisqu’on a pas moins de 3 rencontres à domicile jusqu’au 15 avril.

 

« Le LOSC est impressionnant depuis janvier »

 

Quelles sont les forces et faiblesses de Brest ?

– Fanch : Difficile à dire tant nous sommes une équipe moyenne dans de très nombreux domaines et irrégulière de matches en matches. Si je devais mettre en exergue un point fort je parlerais de notre paire Belkebla – Diallo au milieu de terrain. En terme de faiblesses le poste de latéral droit où c’est opération porte ouverte.

– Yann : C’est très caricatural mais j’ai envie de dire que nos faiblesses sont également nos forces. En premier lieu, il y a cette envie de jouer à tout prix qui peut nous poser de gros soucis face à des équipes bien organisées – on l’avait très bien vu au Vélodrome ou lors de la réception contre Paris où l’on ne sait tout simplement pas fermer le jeu alors qu’on avait des points précieux à portée de main. A ma connaissance, on a réellement fermé la baraque qu’une seule fois cette saison et c’était face à un Rennes dans un coup de mou… Je ne suis pas persuadé qu’on soit capable de le refaire, ni même qu’on en ait l’intention en fait. Ça va un peu de paire avec cette volonté de jouer, les brestois ont dans l’ensemble une implication irréprochable, toujours à fond, à multiplier les courses… Et parfois de manière naïve voire totalement stupide. C’est un gros point noir de la saison, on continue de pêcher par naïveté alors qu’on est quand même arrivé à la 28ème journée de Ligue 1 !

Ça se ressent tout particulièrement derrière, avec Jean-Kevin Duverne en parfait épitomé : capable de très belles choses, notamment à la relance, il fait quasi systématiquement une grosse faute de concentration qui offre une grosse occasion à l’adversaire. Tu ajoutes des soucis de concentration à un effectif qui compte pas mal de nains de jardins, tu débusques notre autre gros point faible : les coups de pieds arrêtés. Que ce soit offensif ou défensif, on y est vraiment pas cette saison. Heureusement, on arrive à compenser avec une facilité à construire et à aller vers l’avant – surtout sur les côtés.

 

Ibrahima DIALLO et Irvin CARDONA – Photo by Anthony Dibon / Icon Sport

 

Qui sera le brestois à surveiller durant la rencontre ?

– Fanch : Sur un match à domicile je pense naturellement à Irvin Cardona. Il va devoir prendre ses responsabilités, d’autant plus que Gaëtan Charbonnier est suspendu pour cette rencontre.

– Yann : Je ne vais pas être très objectif et te donner mon petit chouchou : Ibrahima Diallo. Il revient d’une blessure relativement longue, alors qu’il était (largement) le meilleur joueur de champ sur ce début de saison. Je n’aime pas trop le jeu des comparaisons, mais je comprends tout à fait que certains voient en lui une sorte de NGolo Kanté bis. Petit gabarit, partout sur le terrain, un vrai chien… Et surtout, il n’a que 20 ans et à peine 1 an de football professionnel dans les jambes. Il a une marge de progression que je trouve absolument folle, j’espère qu’il le prouvera encore ce week-end.

 

Parlons un peu de Lille, que pensez-vous de la saison de nos Dogues ?

– Fanch : Lors de notre premier entretien dans le cadre du match aller, j’avais dit que je m’attendais à voir un LOSC avec un visage totalement différemment sur la deuxième partie de saison, une fois le club débarrassé de coupe d’Europe. Je pense ne pas m’être trop trompé. Le LOSC est impressionnant depuis janvier. J’ai regardé quasiment l’intégralité de vos rencontres et je prends du plaisir à voir votre équipe évoluer. À titre individuel, je suis admiratif d’un joueur comme Osimhen. Si l’on parle collectif, je veux naturellement louer le bon travail de Christophe Galtier, probablement le meilleur coach français de Ligue 1.

– Yann : J’en parlais récemment avec des amis, c’est probablement le meilleur LOSC de ces dernières saisons. Plus costaud encore que l’an dernier à mon sens, parce que beaucoup plus complet – tant dans l’effectif que dans la palette de jeu utilisée. Si le mérite ne lui revient pas exclusivement, il faut évidemment souligner le gros travail de Christophe Galtier qui est pour moi le meilleur entraîneur Français de Ligue 1, d’assez loin. Malheureusement, vous avez eu quelques coups de mous – probablement inhérents à un manque de stabilité et d’expérience – qui fait que je ne vous vois pas rattraper Marseille. Par contre, je ne vois pas par quel miracle Rennes pourrait finir devant vous par exemple. Et puis ce serait quand même mérité pour des joueurs “frissons” comme Renato ou Ikoné, qui méritent de jouer régulièrement la Ligue des Champions à mes yeux.

 

Lors des 7 dernières confrontations, Brest ne s’est imposé qu’une seule fois contre Lille. Êtes-vous confiant pour ce week-end ? 

– Fanch : Non malheureusement. Mon pronostic serait 2-0 pour Brest.

– Yann : C’est d’ailleurs la première fois de la saison qu’on reçoit un adversaire réellement en forme (exception faite de Paris encore une fois), et on va le faire sans notre meilleur joueur offensif (Gaëtan Charbonnier, suspendu). Forcément, je suis un peu inquiet – surtout qu’on a déjà pris quelques fessées cette saison. Mon côté optimiste me pousserait à annoncer un match nul 1-1 avec un but d’Irvin Cardona, mon réalisme me pousse à voir une défaite brestoise par deux buts d’écarts.

A votre tout d’aller pronostiquer la rencontre Brest – Lille sur Le Petit Prono. Un maillot du LOSC est à gagner en fin de saison.

Lire l'article

Match

Le débrief de la 28ème journée de Ligue 1

Publié

le

Les Dogues ont battu l’OL 1 à 0 grâce à un superbe but de Loic Rémy et sont maintenant à 8 points de la 5ème place. Voici le débrief de cette 28ème journée de Ligue 1.

– Le Dogue du Match

Vous étiez plus de 900 à voter et c’est Jonathan Bamba qui a été élu Dogue du Match (28%). Toute l’équipe (25%) et Loïc Rémy (14%) complètent le podium.

Total des points depuis le début de la saison : Victor Osimhen (23) ; Renato Sanches (22) ; Benjamin André, Mike Maignan (16) ; LOSC (14) ; Loïc Rémy (11) ; Boubakary Soumaré (10) ; Gabriel, Jonathan Ikoné (7) ; Luiz Araujo (6) ; Tiago Djalo, Yusuf Yazici, Jonathan Bamba (4) ; Domagoj Bradaric, Eric Bocat (2) ; Leo Jardim, Reinildo, Jérémy Pied, Jean Onana (1)

Le premier récolte 3 points, le second a 2 points et le troisième obtient 1 point.

 

– Le Petit Jury

Avec 463 points, c’est Loic Rémy qui a obtenu le plus de crédits de la part des supporters lillois qui ont voté. A l’inverse, l’entrée de Gaitan a déçu un certain nombre de supporters puisqu’il a obtenu -9 points.

Tops depuis le début de la saison

Renato Sanches : 4742 (+349)
Benjamin André : 4301 
(+263)
Victor Osimhen : 2480 (+83)

Flops depuis le début de la saison

Reinildo : -733
José Fonte : -352 (+18)
Xeka : -252

Pour accéder au classement complet, rendez-vous ici.

 

– Le résumé vidéo de la rencontre

 

– Ce qu’il faut retenir ou pas

• En TOP :

  • La tactique de Christophe Galtier
  • Un équilibre retrouvé au sein de l’équipe
  • Une victoire qui permet de prendre le large

• En FLOP :

  • Une deuxième période trop calme

 

– Le match en statistiques

  • Loic Rémy est impliqué dans 9 buts (en 12 matchs) contre l’OL (7 buts, 2 passes décisives)
  • Le LOSC a pris 30 points depuis la 15ème journée de Ligue 1 Conforama (10v,0n,4d). Seuls le PSG (35) et l’OM (31) ont fait mieux.
  • Zeki Celik (69) est le lillois qui a touché le plus de ballons et Renato Sanches est le joueur qui a réussi le plus de passes (55/46).

 

– Les réactions de entraîneurs

• Christophe Galtier : « C’est une bonne opération pour accroître l’avance sur ceux qui sont derrière et aussi pour rester à la lutte avec Rennes. C’était un match de haut niveau avec beaucoup d’intensité. Je pense que la victoire est méritée. Mes joueurs ont eu un comportement extraordinaire. Je suis fier d’eux, d’avoir réalisé un match d’un niveau très élevé, avec de l’enjeu. C’est une bonne opération. On continue notre parcours, notre chemin, notre dynamique. Maintenant on est quasiment dans le sprint. »

A lire aussi :  LOSC - OL : « Lille c’est le vrai numéro 2 du championnat » (Nabil Djellit)

• Rudi Garcia : « Certes, on ne méritait pas de gagner, mais on aurait dû être capables d’égaliser. On a eu les situations pour ça, mais on n’a pas cadré. On a souffert du pressing de Lille sur les trente premières minutes et on a trop joué vers l’arrière. On a même favorisé le pressing adverse en agissant ainsi. On a été un peu mieux sur la fin de la première période, avec une situation pour Toko-Ekambi. Puis en seconde période, on a joué plus vertical, davantage vers l’avant. »

 

– Les meilleurs buteurs et passeurs

 Meilleurs buteursMeilleurs passeurs
Numéro 1Victor Osimhen (18 buts)Jonathan Ikoné (7 passes décisives)
Numéro 2Loïc Rémy (14 buts)Jonathan Bamba (6 passes décisives)
Numéro 3Jonathan Ikoné, Luiz Araujo (4 buts)Victor Osimhen (5 passes décisives)
Numéro 4Renato Sanches (3 buts)Benjamin André, Yusuf Yazici (4 passes décisives)
Numéro 5José Fonte, Benjamin André (2 buts)Luiz Araujo, Domagoj Bradaric, Zeki Celik (2 passes décisives)
Numéro 6Gabriel, Jonathan Bamba, Yusuf Yazici, Adama Soumaoro (1 but)Xeka, José Fonte, Boubakary Soumaré, Renato Sanches (1 passe décisive)

 

– Le classement de la Ligue 1

 

– Les autres équipes du LOSC

La réserve du LOSC a accroché un match nul contre Bobigny tout comme les U17 à Evreux.

A lire aussi :  Matchs nuls pour les U17 et la réserve

Les U19 ont battu Boulogne (3-0), la lanterne rouge du championnat.

Crédit photo : IconSport

Lire l'article

Match

LOSC – OL : les notes des Dogues

Publié

le

Ce dimanche à 21h, le LOSC recevait l’OL dans le cadre de la 28e journée de la Ligue 1. Un match très important dans la course au podium, les Lillois pouvant quasi-définitivement éloigner les Lyonnais de celle-ci. Grâce à un beau but de Loïc Rémy à la 33e minute, les Dogues ont prouvé qu’il y avait bien qu’un Olympique en France : l’Olympique Lillois.

Les notes des Dogues :

M. Maignan (6) : il n’a pas eu grand chose à faire durant ce match qui a été très calme pour lui. Il termine le match avec un énième clean-sheet et c’est bien évidemment à souligner.

Z. Celik (7) : il a retrouvé avec Ikoné la complicité qu’il pouvait avoir avec Pépé l’année dernière. Et quand ça marche avec l’attaquant de son couloir, forcément tout va bien pour Celik qui a été très intéressant ce soir dans le combinaisons offensives. Défensivement, il a également été solide. Un très bon match de sa part.

J. Fonte (6) : il a été solide tout le long du match, notamment grâce à son expérience et à son sens du placement. Il a encore une fois été très complémentaire à Gabriel, les deux font la paire.

A lire aussi :  Une opération parfaite pour le LOSC

Gabriel (6) : à l’image de Fonte, il a également réussi à contenir Dembélé durant tout le match, à sa manière. Sérieux et appliqué comme à son habitude, on en demandait pas plus.

D. Bradaric (6) : offensivement, il a été encore une fois intéressant et ce soir, il a été solide défensivement. Parfois un peu d’immaturité dans son jeu qui aurait pu le mettre en difficulté mais il a bien géré son match dans son ensemble.

J. Ikoné (8) : Un très bon match. On retiendra alors toute l’étendue de sa technique et de sa vitesse qui a fait énormément de mal à la défense de Rudi Garcia. Il aurait pu marquer si le poteau de Lopes n’avait pas dévié le ballon en seconde période.

B. André (8) : quel match ! Au milieu de terrain, il a été au-dessus du lot et a écœuré le milieu de terrain Lyonnais à lui tout seul. Infatigable, il a été partout tout au long du match pour contrer et intercepter de nombreux ballons.

R. Sanches (7) : quelle classe techniquement parlant. Son toucher de balle est bien au-dessus de la moyenne. Ce n’est pas pour rien qu’il a déjà été élu Golden Boy après tout. Il a contribué au succès de ce soir et a apporté beaucoup dans le jeu Lillois. À quelques mois de l’Euro, ça sent bon pour Renato Sanches qui est en train de réussir son pari…

J. Bamba (8) : enfin un très bon match de la part de Jonathan Bamba ! Sorti sous les applaudissements des supporters présents au Stade Pierre Mauroy, il a réalisé un match complet face à l’OL. Passeur décisif sur l’ouverture du score de Loïc Rémy, il a énormément contribué à sa manière au jeu du LOSC que ce soit offensivement ou défensivement. Cela fait énormément plaisir.

L. Rémy (8) : en marquant l’unique but de ce match, Rémy prouve encore à son âge qu’il peut être au top. Il est devenu indispensable dans le onze de départ de Christophe Galtier et est parfaitement complémentaire à Osimhen, comme Fonte peut l’être à Gabriel. Souvent, le mix d’expérience et de folie fait souvent des étincelles ! Durant ce match, outre ce but, Rémy a été très important dans le pressing haut effectué par l’équipe Lilloise.

V. Osimhen (7) : un danger permanent pour les Lyonnais. Comme souvent en ce moment, même si Osimhen marque pas, Osimhen est indispensable pour que les autres marquent, Rémy aujourd’hui en l’occurrence.

A lire aussi :  LOSC - OL : Notez les Dogues à travers Le Petit Jury

Prochain match à Brest le samedi 14 mars à 20h. Allez le LOSC !

Crédit photo : IconSport

Lire l'article

Populaires