Rejoignez nous !

Professionnels

Lopez : « La Ligue des Champions ? En tant que club, on n’avait pas l’expérience »

Ulysse Hamelin

Publié

le

Dans une interview pour L’EQUIPE, Gérard Lopez est revenu sur le parcours du LOSC en Ligue des Champions, ses ambitions et le mercato hivernal…

« La Ligue des Champions ? C’est un peu l’histoire de l’élève très doué que l’on surclasse, capable d’apprendre les matières qu’on lui présente, mais qui n’a pas la maturité nécessaire pour s’intégrer. L’ensemble du club n’avait pas les connaissances en C1. Moi le premier. J’avais aussi un rôle à jouer sur l’environnement, la préparation, le discours à tenir. On est allés innocemment dans cette compétition. J’aurais du insister sur le fait qu’elle ne pardonne pas, qu’il fallait y faire un résultat. Cela n’aurait peut-être rien changé mais j’étais en apprentissage. Une surprise était peut-être possible. On a cherché à produire du jeu pour faire la différence.

La saison passée, on n’avait pas la Coupe d’Europe mais on avait fait une préparation estivale exceptionnelle. L’été dernier, on a connu les blessures, les arrivées tardives, les états de forme disparates. Et la C1 a commencé en septembre. Certains joueurs n’étaient pas au niveau de la saison passée. Maintenant que la C1 se terminent, ils y reviennent. Et on a Sanches, Xeka, Yazici.

A lire aussi :  Nouveau match nul pour l'équipe de France U20 d'Alan Virginius

J’ai un seul regret depuis mon arrivée : ma communication. J’ai trop longtemps laissé le soin à d’autres de faire des interprétations. On se rend compte de ce que j’avais dit était vrai. Je savais où j’allais. Le LOSC n’est pas fait pour rester à la 10ème place, même si ça peut lui arriver. On en souffrirait économiquement. Son mode de fonctionnement, ses infrastructures impliquent qu’il soit européen tous les ans afin d’assumer ses 120M€ à 130M€ de budget. On est en pleine croissance. Et la seule variable à effet de levier, c’est la revente des joueurs. Pour créer un cercle vertueux et garder nos joueurs 2 ou 3 saisons. Sanches et Yazici ne partiront pas l’été prochain. Ce qui compte, c’est le sportif. Notre parcours cette saison ne s’explique pas en raison du départ estival de Nicolas Pépé mais de notre manque de réalisme.

A lire aussi :  Tiago Djalo et Gabriel Gudmundsson sur le banc en Ligue des Nations

Le mercato hivernal ? On est bien au niveau des gardiens. On a cinq centraux pour deux postes en défense. Cela pose un problème de vestiaire, car on combine un droitier et un gaucher et Adama Soumaoro entre en concurrence avec José Fonte. On a aussi cinq milieux pour deux postes axiaux. On ne peut pas faire remonter des jeunes. On fera sans doute un mercato d’ajustement et d’équilibre de vestiaire. On pourrait se séparer de deux joueurs (Soumaoro et Maia) et faire venir un attaquant en fonction de l’évolution de Timothy Weah (blessé depuis le début de saison et attendu pour janvier) »

Crédit photo : IconSport

2 commentaires

2 Comments

  1. Michel Pergola

    Michel Pergola

    10 décembre 2019 at 13:37

    Ce sera difficile de vendre Soumaoro, en raison de ses exigences et surtout de ses blessures à répétition. Je ne vois pas un club anglais de Ligue 1 l’acheter. Il ferait pourtant le bonheur d’un bon club de Ligue 1 en France, si ses blessures voulaient le laisser tranquille…

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

José Fonte réitérera-t-il une saison sans manquer une seule minute ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR