Rejoignez nous !

Professionnels

Galtier : « On était malades il y a quelques jours mais on va un peu mieux. »

Martin Lefebvre

Publié

le

C’est dans une interview pour Dimanche Ligue 1 (Bein Sport), une émission animée par Luis Fernandez, que Christophe Galtier a été invité aujourd’hui à répondre pendant une dizaine de minutes à quelques questions concernant le club. L’occasion pour lui de livrer ses impressions sur ce début de saison. A travers l’interview, Galtier est revenu sur la très récente réussite du LOSC en championnat, sur la prestation de certains de ses joueurs (Sanches, Bamba, Ikoné) ou encore sur le récent départ de Sacramento et Santos. De quoi éclairer les décisions du club.

Concernant la récente réussite en championnat de nos Dogues, Galtier évoque un retour aux sources pour les joueurs. Il a fallu « Repositionner l’équipe dans ce qu’elle était dans le début de saison dans un schéma qui correspondait sûrement plus à l’effectif. […] nous sommes revenus sur quelque chose de très classique ». A travers ce 4-4-2 Galtier a cherché à combler les lacunes, notamment la défense et le milieu : « j’ai cherché à renforcer notre système [car] après 10 matchs sans victoire le doute peut s’installer ». Il a aussi fallu mettre de côté la déception européenne car « les joueurs avaient beaucoup d’espoir, malheureusement c’était la découverte d’une compétition dans laquelle on était pas encore au niveau. » Malgré tout, l’équipe va jouer Chelsea « très déterminé[e] et pied au plancher ».

Malgré un début de saison compliqué pour « les deux Jonathan » (Bamba et Ikoné), ils « ne sont jamais sortis de leurs qualités d’entraînement ». Cette difficulté a plusieurs origines selon le coach. D’abord « leur préparation était tronquée [notamment à cause des sélections] et ils ont dû digérer une grosse saison », dont le terme est marqué par le départ « de leur troisième frère » Nicolas Pépé. Selon Christophe Galtier, ils se sont « retrouvés comme orphelin et avec trop de responsabilités à gérer sur le plan offensif. » Aujourd’hui « ils sont de mieux en mieux ». Renato Sanches, qui a été replacé sur le côté droit contre Lyon et Brest, « retrouve un niveau de forme très intéressant pour le groupe […] c’est un garçon qui déborde d’énergie et très attachant ». Galtier souligne que la réussite de l’équipe passera par des joueurs à fort potentiel comme Bamba, Sanches ou Ikoné : ce sera le seul moyen d’atteindre l’objectif fixé. Car il est élevé à en croire Galtier : « mon Président est très ambitieux et il a le droit : [il] a fixé l’objectif d’accéder à la seconde place et on est pas les seuls à la vouloir ». L’entraîneur rappelle que « ça ne doit mettre aucune pression sur personne ». Cette ambition soulève une autre question : celle du mercato. Le LOSC doit-il se renforcer ? Galtier affirme qu’aucun échange a eu lieu avec Campos jusqu’à maintenant. Face à la question « Osimhen restera t-il jusqu’à la fin de la saison ? » Christophe Galtier prend ses précautions et semble espérer aussi forts que les supporters : « je crois oui, […] dans le football rien n’est sûr », de quoi rendre le mois de janvier plutôt long.

Au cours de cette interview, le coach revient sur le départ de Sacramento et Santos et rappelle combien « le timing a été très mauvais » dans une période où l’équipe ne fonctionnait plus, d’autant plus qu’il a « fallu intégrer deux autres personnes ». « Les gens partent pour différentes raisons, compréhensibles mais pas de cette manière là. […] C’est le passé je regarde devant ». Si aujourd’hui « le staff fonctionne » Galtier rappelle pourquoi celui-ci est indépendant du coach et de sa volonté. C’est suite au départ de Marcelo Bielsa en 2017 que le club a voulu « constituer un staff LOSC pour ne pas revivre le départ d’un entraîneur et de son staff ». Galtier rappelle l’importance de cette composante dans le bon fonctionnement d’une équipe : « avoir été élu meilleur entraîneur est aussi le résultat de mon staff, […] il faut créer des relations humaines très fortes et demander aux uns et aux autres de mettre leurs compétences au service du staff. Le staff est aussi une équipe et ça demande beaucoup d’investissement personnel. » D’autant plus que le projet du LOSC nécessite un encadrement important des jeunes joueurs « qui arrivent de l’extérieur et qu’il faut faire travailler. »

Aujourd’hui le coach espère, avant de penser à l’objectif fixé par la direction, terminer au mieux l’année 2019 pour entamer la trêve le plus sereinement possible.

A lire aussi :  Olivier Létang : « Alexsandro est un jeune joueur à fort potentiel »

Crédit photo : IconSport

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Que pensez-vous de l’arrivée de Jonas Martin pour remplacer Xeka ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR