Rejoignez nous !

Féminines

Le Domaine de Luchin, havre de paix pour jouer au football

Rédacteur Ponctuel

Publié

le

Après une victoire 2-5 face à Rouen Plateau Est la semaine dernière dans le cadre de la Coupe de France, le LOSC (5e) reçoit Le Havre (2e) à 16h pour un nouveau choc face à une équipe qui a remporté elle aussi 8 matchs sur 8 mais compte un match en retard suite aux intempéries. Nouveau test en perspective pour les filles et une occasion de plus de jauger la qualité de ce groupe. Place maintenant à la météo du jour. Légère couverture nuageuse qui cache un petit peu le soleil. Il fait assez frais et la température risque de baisser avec la disparition du soleil et l’arrivée de la nuit. La tribune est moins remplie que 2 semaines auparavant face à Saint-Etienne. Plusieurs hypothèses plus ou moins crédibles, vous seuls serez juges. Les garçons jouent à 20h et l’on fête les 75 ans du club, l’horaire et samedi post Black Friday, le froid. Comme annoncé, Fernando D’Amico est présent et il viendra se joindre à notre petit groupe d’habitués. Si je suis trop jeune pour l’avoir vu jouer, je sais qu’il est un joueur important pour le club et j’ai eu la chance de pouvoir prendre une photo avec lui. Caroline La Villa, Laëtitia Chapeh, Marlyse Ngo Ndoumbouk sont là également. Et parmi les anciennes, Héloïse Mansuy (maintenant à Guingamp) est venue rejoindre Marine Dafeur dans les tribunes.

Au niveau de la composition, 2 changements sont à noter dans le 11 proposé par Rachel Saïdi par rapport au match face à Saint-Etienne. Elisa Launay est comme à son habitude dans les buts. De droite à gauche nous aurons une défense formée par Charlotte Sawaryn, Carla Polito (capitaine), Eva Frémaux, et Agathe Ollivier. Le milieu sera composé de Salomé Elisor, Silke Demeyere et Aurore Paprzycki. Enfin, Julie Dufour, Noémie Mouchon, et Maïté Boucly sont alignées en attaque. Les changements concernent donc la défense centrale où Carla Polito est descendue d’un cran pour palier l’absence d’Emeline Saint-Georges (lésion musculaire de grade 2), et le milieu où Silke Demeyere effectue son retour de suspension.

Avoir la feuille de match est une chose bien pratique pour se renseigner sur les noms des joueuses adverses afin de voir s’il n’y a pas de futures vannes pourries à sortir en cours de match. Aurélie Gagnet, Ashley Clark, Sylia Koui, Kethna Louis, Léa Kergal (camembert breton), Jesse Mc Donough, Marine Allez, ou encore Léa Noël sont autant de joueuses qui m’inspirent.

Le match va commencer en retard. On change de côté, espérons que ce ne soit pas mauvais signe. Toujours pas de chrono

 

16h03 : le match commence en retard et les filles ont changé de côté, espérons que ce ne soit pas un mauvais présage.

Le match commence avec une drôle d’intervention défensive d’Ollivier qui a glissé et perd par conséquent le ballon que récupère Clark qui obtiendra un corner suite à sa passe pour Rueda. La 2e nommée s’en charge et trouve une tête havraise qui passe à côté (1ère).

A la 3e minute, Boucly frappe un corner obtenu par Mouchon mais il est capté. 5 min plus tard, cette dernière effectue une belle course défensive. On sent qu’elle progresse de match en match.

On joue la 10e minute lorsque Frémaux tricotte et fini par perdre le ballon face à Clark qui s’en va défier seule Launay et remporte son duel. 1-0 pour Le Havre.

Après une sortie un peu risquée de Launay, Louis récupère le ballon sur la gauche et centre en touche côté opposé (13e). Dufour se lance dans un raid sur la droite, transmet à Demeyere après un échange avec Paprzycki qui frappe au dessus (15e).

On joue la 18e minute lorsqu’un coup-franc de Clark sur la droite est repris de la tête par Policarpo. 2-0 pour Le Havre.

C’est assez rageant d’être mené de la sorte alors que les havraises n’ont pas montré grand-chose. Le coup est un peu rude.

Didier sort quelques paroles à destination de l’arbitre de touche qui a semble-t-il un peu parlé (20e) et cela fait rire le public. Sur un corner obtenu par Ollivier et tiré dans le paquet par Dufour, le ballon revient sur une havraise qui ne dégage pas loin sur la 1ère qui frappe à côté (24e).

Dufour et Boucly permutent juste après et les projecteurs sont allumés.

Léa Kergal se rend coupable d’une faute et n’écope que d’un avertissement verbal. On aurait aimé qu’elle prenne un jaune mais l’arbitre est insensible à la pression que le public lui met (30e). 1 minute plus tard, Silke Demeyere nous régale d’une belle frappe aux 20m repoussée par Picaud. On joue la 36e minute lorsque Carla Polito prend un carton jaune pour un tacle les 2 pieds décollés qui nous paraissait valable, d’autant plus que la havraise touchée se relève tout de suite et sans même boîter. Un peu plus tard : « Hé l’arbitre vous êtes pas mauvaise vous êtes très mauvaise !! ». Cette phrase typique de Didier fait toujours rire le public et on s’en amuse. Demeyere envoie le ballon dans le tunnel d’entrée des joueuses (44e).

45+1 : La mi-temps est sifflée. On ne peut pas dire que l’on assiste à un grand moment de football. Le Havre n’a pas vraiment eu d’occasion et pourtant les lilloises sont menées 2-0. On espère une réaction au retour des vestiaires.

 

Il est 17h04 et le match peut reprendre.

On joue le 48e minute et Sawaryn préfère garder le ballon plutôt que de le dégager et fini par le perdre. Charlotte est aux fraises, Kethna Louis s’empare du ballon et s’en va battre Launay en frappant côté fermé. 0-3 pour Le Havre.

1 minute plus tard, Frémaux est prise sur la droite et commet une faute. Comme sur le 2e but, Clark est à la baguette, Policarpo hérite seule du ballon et s’offre un doublé. 0-4 (49e).

2 buts en 2 minutes dès la reprise et sur des erreurs individuelles, ça fait vraiment mal au moral. Le match est déjà plié, il ne reste plus qu’à sauver l’honneur en essayant d’en marquer un. Didier me souffle qu’il aimerait bien que Le Havre se fasse absorber par la montée des eaux, d’autant plus que si les filles gagnent leur match en retard, elles auront 12 points d’avance sur les lilloises. La montée ne sera pas pour cette année.

A la 58e minute, Elisor tente de tacler par derrière une havraise, se loupe heureusement, mais Paprzycki en voulant se replacer percute sa tête avec son genou. Salomé est KO sur le coup mais plus de peur que de mal.

Boucly s’essaye à deux reprises mais c’est au dessus et capté par Picaud (64; 65e). 2 minutes plus tard, Mouchon n’a guère plus de réussite sur un centre de Paprzycki. Dufour récupère sur la droite puis s’essaye des 20m. Picaud repousse en corner d’une claquette (70e). Sur une belle passe de Boucly, Mouchon rentre sur son pied droit et frappe dans les bras de Picaud (72e). Ikram Adjabi que je n’ai pas vu rentrer pour Le Havre est seule sur la droite et frappe sur la barre (75e). A la 77e, Launay repousse un coup-franc sur son poteau.

Marine Allez rentre pour Le Havre (79e) et personne n’a envie de faire la vanne. Le moral est à zéro.

Une havraise dégage le ballon à destination du Havre (81e).

Mouchon presse le long de la ligne de corner, récupère, donne à Elisor qui transmet à Boucly sur la gauche de la surface. Cette dernière croise sa frappe et sauve l’honneur des doguettes. 1-4 (84e)

Launay nous fait une frayeur en relâchant un ballon et en le rattrapant sur sa ligne (87e). Après avoir presque tenté de loin et avoir fait un crochet trop long, Sawaryn prend le ballon dans le visage. Heureusement une faute est commise derrière et lui permet de récupérer (90e)

90+1 : Fin du match

Triste match de la part de nos filles. Si Le Havre a eu quelques occasions, leurs buts ont été marqués suite à des erreurs individuelles. Les lilloises n’ont pas montré grand-chose et les havraises pas beaucoup plus. On espère une réaction lors du prochain match à Nice. Au classement, Lille est 5e avec 6 points d’avance sur Vendenheim 6e et 9 points provisoirement de la 1ère place.

 

Réaction de Rachel Saïdi : « Je suis très déçue par l’état d’esprit affiché par l’ensemble du groupe, déçue aussi parce que c’était un match très important dans les ambitions. On a été confronté à une équipe du Havre très structurée très bien disciplinée qui a été certainement plus agressive que nous dans tous les domaines. Je suis déçue parce qu’on a montré le mauvais visage de ce groupe et certainement pas les valeurs de ce club donc il y a beaucoup de colère et de déception dans cette analyse. Maintenant il faut se remettre au travail, une saison c’est très long, on arrive quasiment à la moitié mais il va nous rester encore 14 à négocier, à jouer donc il faut s’appuyer sur ces images qu’on aura récupéré pour se remettre toutes en question individuellement et palier à ces erreurs qu’on a réalisé aujourd’hui. L’idée c’est de continuer quand même à vouloir accrocher ce haut de tableau parce que comme je le disais une saison c’est très long, je l’ai vécu avec Hénin-Beaumont. Quand on est dans un confort d’enchaîner les victoires on a parfois du relâchement. Même s’il faut se concentrer sur nous-même, l’idée c’est peut-être déjà de préparer le groupe et éventuellement réfléchir à ce qui nous manqué cette saison pour accrocher les 1ères places plus rapidement. Mais on a quand même l’ambition d’accrocher ce haut de tableau jusqu’à la fin de la saison, après on verra cette possibilité de grimper est encore d’actualité même si bien entendu on prend encore du retard suite à la défaite d’aujourd’hui. Il nous manque Caroline La Villa, Marlyse Ngo Ndoumbouk attaquante d’expérience, Laëtitia Chapeh derrière qui est en train de revenir à l’entraînement mais qui n’est pas encore armée pour prétendre à jouer. Il y a plusieurs joueuses cadres qui nous manquent cruellement, même dans cette force de caractère qu’on avait et qu’on n’a pas vu aujourd’hui. On a des joueuses assez timides et on n’arrête pas de leur dire, de leur reprocher ça. Il nous a certainement manqué ce trait de caractère là pour à un moment donné espérer autre chose. C’est beaucoup de déception, j’espère qu’elles vont le regarder au moins 3-4 fois ce match et qu’elles vont se remettre en question. On a manqué d’agressivité, on a manqué de justesse technique, on a manqué de tout, de réflexion dans le jeu. Lorsqu’il fallait jouer rapidement on utilisait 5 touches de balle pour le faire, on a tout fait à l’envers, c’est une victoire du Havre méritée »

 

Merci comme toujours à Rachel Saïdi pour sa disponibilité après le match.

 

Avec Yvain.F

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

José Fonte réitérera-t-il une saison sans manquer une seule minute ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR